École en nature, école des territoires“Voile. Naviguer, un exemple de confinement”

26 mars 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/03/pexels-photo-1118874.jpg

Le skipper François Angoulvant évoque ici les similitudes entre confinement et vie en mer. A lire, pour prendre le large...

“À 53 ans, le skipper sarthois François Angoulvant a trois Route du Rhum à son actif dont deux terminés (en 2006 et 2010). Naviguer au large des côtes s’apparente, dans certains aspects, à la vie d’isolement vécue actuellement par la population. Il nous l’explique.

« On peut trouver certains parallèles entre le confinement actuel et celui dans un bateau, mais la grande différence est que l’un est contraint (le premier) et l’autre est choisi. En naviguant, on sait à quoi s’attendre la majorité du temps, on sait pourquoi on est là. » François Angoulvant, né au Mans, pose ici les bases de l’entretien.

Il ajoute : « Pendant une course, on a un objectif de performance, du coup, on a toujours des choses à faire sur un voilier. Cet aspect change aussi par rapport à l’inactivité subie par certaines personnes depuis le début de l’épidémie de coronavirus. »

« Le Maine Libre » : comment se passe la vie en mer lors d’une tempête ?

François Angoulvant : « Dans ces périodes, on doit rester davantage dans notre petit habitacle. Mais ça ne veut pas dire qu’on ne sort pas, car il faut, de temps en temps, faire un tour d’horizon du matériel, vérifier l’usure par exemple. Dans ce contexte, on peut trouver des similitudes avec le confinement d’aujourd’hui. C’est-à-dire que la sécurité imposerait de demeurer à l’intérieur du bateau, enfermé. Pour autant, il faut jeter un œil dehors, mais le plus bref et le plus à l’abri possible, comme pour faire des courses en ce moment. »

Comment vous occupez-vous dans les phases difficiles où vous devez être cloîtré plus que d’habitude dans votre petite cabine ?

« Déjà, on est à l’écoute du bateau, même reclus. Ça reste l’activité principale. On peut aussi avoir besoin de s’évader avec de la lecture, de la musique, du repos… Le parallèle avec la situation présente en raison du coronavirus ne peut pas être fondamentalement établi. Une tempête dure 2 à 3 jours, c’est limité dans le temps et court. On vit alors dans une forme de crainte, dans la violence de l’instant. »

Quelle condition en mer est donc la plus comparable à ce que peuvent vivre les gens à présent ?

« Pour moi, c’est lorsqu’on est à l’arrêt pendant plusieurs jours à cause d’un vent nul. Le bateau n’avance pas. On n’a pas de moyens d’action. On va nulle part. Et là dans cette situation, on ne maîtrise rien, on doit attendre. Alors, ce n’est pas toujours simple de garder le moral. Il faut essayer de s’occuper l’esprit. C’est là où le fait d’avoir des routines aide. Sinon il faut s’en donner. C’est une façon de structurer la journée pour qu’elle passe plus vite. Il faut trouver la balance entre des temps de repos et des activités. Sur le bateau, c’est dans ces moments-là où on effectue l’entretien par exemple. On fait des choses qu’on a moins l’habitude de réaliser. »

Où passez-vous le confinement actuellement et comment le gérez-vous ?

« Je suis à Saint-Pierre-des-Bois avec ma femme et mes trois enfants. On a la chance d’habiter à la campagne dans une grande maison. Chacun à son espace vital. Mon confinement est confortable, et puis, ça fait maintenant trois ans que je travaille à domicile, donc j’ai mes routines. Ma femme est médecin et elle est sur le terrain. Alors, forcément, le coronavirus on y pense chaque jour. »


Source : ouest-france.fr, “Voile. Naviguer, un exemple de confinement”, publié le 26/3/20 par Alexis de Azevedo. https ://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/voile-naviguer-un-exemple-de-confinement-501ad09c-6eaf-11ea-914c-6fa6a6c0d100 ?connection=true

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services