IDEESVœux de Macron : ces 3 lignes passées inaperçues en vue de la présidentielle.

3 janvier 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/01/7799820975_emmanuel-macron-presente-ses-voeux-de-bonne-annee-aux-francais-le-31-decembre-2019.jpg

Dans chaque département, une cellule dédiée doit être mise en place, par exemple pour lutter contre la déscolarisation d'enfants musulmans, les parents préférant faire eux même leur éducation ou via des écoles hors contrat donc aux programmes totalement opaques.

ÉDITO – “Le Président se pose en rempart contre le communautarisme, selon Benjamin Sportouch. Macron ne veut pas laisser le sujet à la droite et à fortiori à l’extrême droite. Au-delà des municipales, c’est la présidentielle qu’il a dans son viseur.”

Ce sont trois petites lignes dans le discours d’Emmanuel Macron qui sont passées un peu inaperçues mais qui sont politiquement importantes. Trois lignes enfouies dans un discours sans fin : “2020 doit ouvrir la décennie de l’unité retrouvée de la Nation. Je vois trop de divisions au nom des origines, des religions, des intérêts. Je lutterai avec détermination contre les forces qui minent l’unité nationale et, dans les prochaines semaines, je prendrai de nouvelles décisions sur ce sujet”, a déclaré le chef de l’État.

Voilà donc un Président qui se pose en rempart contre le communautarisme. Dans quelques semaines, nous dit-il, il annoncera des mesures concrètes pour s’y attaquer. En ces temps où, plus que jamais, une parole chasse l’autre, on pourrait penser que c’est la première fois qu’Emmanuel Macron fixe pareil agenda. En fait, il n’en est rien.

À RTL, nous sommes bien placés pour le savoir puisque c’était à notre micro, qu’il l’avait annoncé. C’était au retour de Mayotte. “Ce que j’ai demandé au gouvernement et ce que j’annoncerai dans les prochaines semaines, parce que c’est là ma priorité, c’est véritablement dans l’éducation, la santé, le travail, le service au public de mettre tout en place pour lutter contre le communautarisme“, déclarait-il le 28 octobre. Déjà, le Président annonçait des mesures “dans les prochaines semaines.”

“Ce serait faux de dire que rien n’a été fait.”

Benjamin Sportouch, à propos du bilan d’Emmanuel Macron dans la lutte contre le communautarisme.

Le Président revient à la charge dans ses vœux

On peut se demander pourquoi Emmanuel Macron revient à la charge alors que le communautarisme islamique ne figure pas dans les principales préoccupations des Français. À longueur de sondages, ils le disent, leurs priorités sont d’abord l’écologie, le pouvoir d’achat ou bien encore – on le voit sur les retraites – l’avenir de leur protection sociale

Sauf qu’à l’approche des élections municipales, le sujet est devenu éminemment politique. Des personnalités de l’opposition sont montées au créneau pour alerter sur la constitution de listes communautaires. C’est le cas de Xavier Bertrand, en pointe sur le sujet, suivi de près par Bruno Retailleau, le patron des sénateurs Les Républicains, ou bien encore Valérie Pécresse.

“C’est la présidentielle qu’il a dans son viseur.”

Même si ça reste marginal dans les faits et principalement circonscrit à la région parisienne, Emmanuel Macron ne veut pas laisser le sujet à la droite, et à fortiori à l’extrême droite. Au-delà des municipales, c’est la présidentielle qu’il a dans son viseur. D’où cette triangulation, comme on dit en politique : venir sur le terrain de l’adversaire pour ne se laisser déborder.

Emmanuel Macron n’est pas le mieux placé sur ce terrain. Il n’a jamais été très friand de ces questions qui ont trait à l’identité. Pour mémoire, il n’en a jamais parlé ou quasiment pas pendant sa campagne de 2017, invoquant fréquemment la crainte – compréhensible – des amalgames systématiques avec l’islam. Il en avait même fait un argument pour prendre ses distances à l’époque avec un certain Manuel Valls.

Les nouvelles arlésiennes d’Emmanuel Macron ?

Ce n’est donc pas l’ADN politique du Président. Idem sur un sujet connexe : la laïcité. Depuis près d’un an et demi, à intervalles réguliers, l’entourage d’Emmanuel Macron nous annonce un discours éclairant la position du chef de l’État… mais on attend toujours !

Identité, laicité, communautarisme : voilà autant de sujets qui sont en train de se transformer en arlésiennes macroniennes… De deux choses l’une : soit le chef de l’État estime que ce sont de vrais sujets et il doit sans attendre y apporter des réponses. Soit il n’y croit pas vraiment, il doit alors assumer ce choix – comme il l’a fait comme candidat à l’Élysée – et alors la prudence devrait le conduire à ne pas s’y frotter uniquement pour occuper le terrain politique… au risque de s’enferrer dans le vide et de servir ses adversaires, Marine le Pen en tête.


Source : rtl.fr. “Voeux de Macron : trois lignes passées inaperçues en vue de la présidentielle”, édito de Benjamin Sportouch, paru le 2/2/2020. https://www.rtl.fr/actu/politique/voeux-de-macron-ces-3-lignes-passees-inapercues-en-vue-de-la-presidentielle-7799820947

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services