INSTRUCTION EN FAMILLE IEFTémoignage de Véronique (association Aspie-rations)

5 octobre 20200

Véronique a fondé Aspie-rations, "petite association à destination des enfants et familles porteurs de troubles du spectre autistique, de dys-, TDAH ou HPI ou autres neuroatypies." Elle s'élève contre l'interdiction programmée de l'IEF, et nous explique pourquoi.

“Si l’école était adaptée à tous, ça se saurait… Tous les adultes sauraient lire, écrire… Or on sait que ce n’est pas le cas. On ne fait pas entrer des losanges, triangles, ronds et rectangles dans un moule carré… Or l’école est un moule carré qui, malgré la Loi de 2005 pour une école pour tous, a du mal à mettre en place une véritable inclusion en s’adaptant à tous les profils… Comment faire quand, dans une classe carrée, surchargée de petits carrés, on vient ajouter un petit rond autiste, un petit triangle qui ne parle pas français, un petit losange dys, un rectangle anxieux, un ovale hypersensible et un parallélogramme qui présenterait plusieurs de ces caractéristiques voire d’autres ?…

Comment faire, quand les enseignants et autres personnels pédagogiques ne sont pas formés à cet accueil différencié, aux handicaps qu’ils peuvent rencontrer ? Comment faire quand il n’y a pas une AVS par enfant en situation de handicap ? Comment faire quand un enfant est trop fatigable pour être 25h par semaine en classe, quand les méthodes ne sont pas adaptées à ses difficultés ? Certains parents, par choix ou par dépit, ou par obligation (quand on refuse leur enfant en classe) décident de faire l’école à la maison, certains par choix politique (refus du normatif et du formatage), d’autres par seul souci du bien être de leur enfant en souffrance, etc… Bref ce doit être et ce doit rester un choix.

Mon fils est autiste et dyspraxique, il est allé à l’école. 5 ans. J’ai milité pour l’inclusion scolaire absolument. Puis mon Titi à commencé à montrer des signes d’épuisement, pour ne pas dire “burn-out” pour un enfant. Maintenant il est en IEF. Il est évidemment toujours autiste et anxieux mais je n’ai plus à l’emmener de force tous les jours à l’école. Ça, je vous prie de croire que c’est horrible !
Je milite pour l’IEF. Ça ne veut pas dire que je la trouve meilleure à l’école traditionnelle ou à l’inclusion mais juste que pour nous c’est la solution et que je crois en la liberté de choix. Chaque parent devrait avoir le choix pour la scolarité et les soins de son enfant. L’IEF ne doit pas être interdite, elle ne doit pas être un pis-aller pour des enfants qui dérangent et pour qui on ne sait pas s’adapter, elle doit être un choix. L’interdire, c’est pousser tout un tas d’enfants ronds, losanges et triangles dans un moule carré, voire vérifier qu’ils n’y entrent pas pour leur dire après : “hum, il est inadapté, mettez-le en établissement spécialisé” ou bien, après lui avoir fait pété les plombs, asséner : ” un bon coup de neuroleptiques et il s’adaptera ! ” Bref je crains que la suppression de l’IEF ne mette encore plus en souffrance nos enfants pas carrés…
L’instruction en famille est en danger. Nos enfants avec. 
Véronique Leturque, Secrétaire et fondatrice de l’association Aspie-rations.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services