L'école à la maison“Reims : l’école à la maison est un vrai parcours du combattant pour les parents”

24 mars 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/03/pexels-photo-60778.jpg

L'école à la maison relève souvent du parcours du combattant. Parce qu'elles avaient anticipé les fermetures en dépit de premières annonces rassurantes, certaines écoles s'en sortent mieux, et leurs élèves en tirent de sérieux bénéfices. C'est le cas de l'école hors contrat Citlali (école internationale) de Reims.

“Après une semaine d’ajustements, une nouvelle forme de pédagogie se met en place. L’objectif est désormais d’adapter la charge de travail à la situation inédite. Témoignages à Reims.

Je ne touche plus terre, il n’y a pas une minute où je n’ai pas l’impression d’être enseignante », lâche Béatrice Bel, professeur au lycée Libergier et mère de trois enfants. Je viens d’aider ma fille à travailler sur la colonisation et dans une demi-heure je dois me connecter en visioconférence pour un conseil de classe ». Difficile de trouver le temps de souffler entre la préparation de leçons pour ses élèves et l’accompagnement de ses enfants, Faustine, Sacha et Lou, respectivement en CE2 4e et 5e dans des établissements privés.

 

J’ai l’impression qu’on demande aux enfants de constamment étudier.”

 

Si l’aide de la cadette, trois heures par jour, se fait sans trop de difficultés, la situation se corse avec les aînés. Ces derniers passent quotidiennement jusqu’à six heures devant ordinateur et cahiers. « J’ai l’impression qu’on leur demande constamment d’étudier », explique-t-elle. En cause notamment, la surcharge de mails, devoirs ou simple cours partagés ces derniers jours. « On a beaucoup plus de devoir et surtout on les a tous reçus en même temps », atteste sa fille Lou. Et gare à ceux qui enverront leur devoir en retard. Certains professeurs vont même jusqu’à donner des points bonus aux élèves qui renvoient le plus rapidement leur travail et des points de pénalités aux retardataires.

« Travailler moins pour travailler mieux »

Nous avons posé trois questions à Antoine Maigret, inspecteur d’académie

Qu’est-ce que la continuité pédagogique ?

Elle vise à conserver coûte que coûte un lien entre les élèves et l’école tout en permettant de poursuivre l’enseignement. Il est important de continuer à réfléchir malgré le confinement. On lutte ainsi contre un potentiel décrochage scolaire.

Comment la rendre efficace ?

Il est important de ménager les élèves et leur famille dans le temps. Les enseignants ne doivent pas les sursolliciter. En voulant bien faire ils en demandent beaucoup trop. Et les parents ne doivent pas se sentir obligé de constamment rester à côté de leurs enfants pendant qu’ils étudient. Il faut leur apprendre à travailler de manière automne. Pour cela, il faut donner des consignes de travail explicites.

Combien de temps y consacrer ?

Si un élève passe trois à quatre heures par jour c’est déjà très bien dans le secondaire. Faire des cours à distance est beaucoup plus chronophage. Et les emplois du temps qui existaient en début d’année scolaire ne sont plus tenables, il faut avoir conscience qu’on ne fera pas autant que lorsqu’on était en classe. Il faut donc être plus modeste. If faut travailler moins pour travailler mieux.

« Aucun enseignant n’a la même façon de travailler et on a l’impression qu’ils ne se sont pas organisés entre eux, regrette Carole, avec trois enfants à charge. J’ai même fait travailler mon fil aîné qui est en 5e samedi et dimanche, pour qu’il finisse tout ce qui lui était demandé. Et je n’ai ni la vocation ni l’âme d’une enseignante », insiste la mère célibataire en télétravail.

« Le rectorat nous a donné énormément d’outils, confirme un professeur en lycée public. Mais comme tous n’ont pas tous réussi à fonctionner, j’ai également récupéré les adresses mail de mes élèves pour garder le contact ». Certains professeurs et établissements avaient anticipé les anomalies. C’est par exemple le cas de l’école hors contrat Citlali à Bezannes, qui a distribué aux enfants trois semaines de programme en feuilles polycopiés. D’autres ont utilisé les réseaux sociaux ou des messageries comme WhatsApp.

Face à l’afflux d’élèves sur les plateformes numériques de l’Éducation nationale, ces dernières n’ont pas directement été opérationnelles. Pour contourner le problème, certains élèves se sont emparés d’outils qu’ils utilisaient déjà par le passé. Ils se sont par exemple rassemblés sur des plateformes comme Discord, bien connue des amateurs de jeux vidéos, mais qui ne respectent pas toujours les règlements sur la protection des données. « Les enseignants se sont rendus compte que les outils pédagogiques dont ils disposaient ne correspondent pas à la situation,continue Benoît Vigour, médiateur numérique de l’atelier Canopé à Reims, chargé de développer des outils pédagogiques numériques. Mais il ne faut pas multiplier pour autant les plateformes. Plus on changera et on additionnera les outils, plus on perdra les enfants et les parents », prévient-il.

Une situation inédite

« L’ambiance est extrêmement anxiogène et certains enseignants n’en tiennent pas assez compte, regrette Béatrice Bel. On ne peut pas demander aux enfants de travailler autant qu’au collège », insiste la mère de famille. « La situation est si exceptionnelle qu’on n’avait aucun recul », reconnaît Antoine Maigret, doyen des inspecteurs pédagogiques régionaux de l’académie de Reims (voir par ailleurs). Et d’insister sur un juste équilibre à trouver : il faut vivre des moments de détente en famille, c’est important. On va rester confiné plusieurs semaines et il ne faut pas qu’il y ait de tensions à cause des devoirs »”


Source : lunion.fr, “Reims : l’école à la maison est un vrai parcours du combattant pour les parents”, publié le 23/3/20 par Joris Bolomey. https ://www.lunion.fr/id141076/article/2020-03-23/reims-lecole-la-maison-est-un-vrai-parcours-du-combattant-pour-les-parents

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services