FORM'ACTIONReconversion : une deuxième vie comme professeur (La Croix)

20 avril 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/04/listening-4784915_1920-1280x853.jpg

"En 2020, 48 000 personnes se sont présentées à un concours enseignant en vue d’une reconversion."... Pourquoi l'enseignement attire-t-il de plus en plus ? Aujourd'hui, l'Enseignement catholique mise lui aussi sur ces vocations plus tardives, mais d'autant plus fortes.

“Un nouveau professeur sur dix possède une expérience professionnelle hors enseignement. Souvent liées à une quête de sens, ces reconversions sont les bienvenues, alors que les concours, qui se déroulent actuellement, ne font pas le plein.

C’est son tout premier cours. Rentrée 2020, Zoé Cazals a rendez-vous avec sa classe de 4e au collège parisien La Grange aux belles. À 25 ans, elle a beau posséder un CV éloquent (Dauphine, Télécom-Paris, début de carrière dans le luxe, la pub, le conseil), le trac la gagne, alors que débute cette séance d’anglais, centrée sur l’étude d’une chanson de Billie Eilish.

Cette contractuelle, qui a suivi une scolarité à New York, mise sur son faible écart d’âge avec les élèves pour partager son amour de la langue. Mais il lui faudra trouver la juste distance. « Je viens de donner ma première heure de colle ! », confie-t-elle d’ailleurs, un mois plus tard.

Alors que les collèges fonctionnent à distance depuis début avril, Zoé Cazals se sent aujourd’hui plus que jamais « utile ». « Je multiplie les séances en visio, propose à mes élèves de suivre des cours supplémentaires, leur fais découvrir films et chansons en anglais sur Whatsapp… »

En 2020, 48 000 candidats à une reconversion

Si la jeune femme a rejoint l’enseignement, c’est qu’elle s’est laissée convaincre, et accompagner, par Le choix de l’école, association qui s’emploie à attirer des diplômés désireux de contribuer à une éducation plus juste.

Dans son collège d’éducation prioritaire, quatre des trente-neuf enseignants mènent une deuxième carrière. Une proportion représentative d’un phénomène national puisque, selon le ministère, « les candidats provenant des secteurs public ou privé constituent 9 % des recrutements externes ». En 2020, 48 000 personnes se sont présentées à un concours enseignant en vue d’une reconversion. Avec un taux de réussite inférieur à celui des candidats étudiants.

« Un formidable élan de vie »

Dix ans, c’est aussi le temps qu’il lui a fallu pour retrouver son niveau de salaire antérieur. Et encore, Nicolas Recotillon a conservé son ancienneté de fonctionnaire. Une chance que n’a pas son collègue Adib Fares, 43 ans, passé par deux entreprises de logiciels financiers et qui a vu ses revenus dévisser. Mais il suffit d’observer la générosité avec laquelle ce fils de professeurs enseigne la géométrie à ses élèves de 5e pour se convaincre que l’argent n’est qu’une des variables. « J’apprends beaucoup. À gérer ma voix, à supporter le bruit, à être patient pour mieux partager le plaisir des maths », confie-t-il.

Pour Adib Fares, c’est un « événement familial » qui a précipité la bascule. Comme pour Gilles Vernet, qui a abandonné son « grisant » métier de « trader » aux horaires inhumains, afin de pouvoir accompagner sa mère malade. « Cette confrontation à la mort m’a conduit à me poser la question du sens », retrace celui qui, de fil en aiguille, est devenu professeur des écoles à mi-temps et qui enchaîne livres (1) et films inspirés de cette relation éducative.

« Les résultats sont bien plus palpables que lorsqu’on n’est qu’un maillon d’une entreprise. S’occuper d’enfants vous projette vers l’avenir, dans un formidable élan de vie, témoigne-t-il. Je sais pourquoi je me lève le matin. »

« Faire de mon mieux »

Une quête de sens qui a aussi poussé Marion Armangod à frapper à la porte de l’Éducation nationale. Dossier de candidature, entretien express et voilà, dix jours plus tard, l’ex-journaliste radio qui débarque, sans la moindre formation, dans une école de Seine-Saint-Denis. « J’étais censée passer une journée en observation. Mais une des enseignantes, en burn-out, n’est pas revenue après la pause. Et je me suis retrouvée seule face à ses élèves de maternelle », se souvient-elle.

Remplaçante, Marion Armangod sillonne désormais le département « sans accompagnement, à faire de mon mieux, tout en craignant de nuire à l’avenir des élèves ». Une année riche de surprises : « Faux plafonds qui tombent, rats dans la cour, écoles où l’on fait classe en manteau faute de chauffage… »

Marion Armangod a abandonné l’enseignement pour produire des podcasts. Elle a aussi écrit un livre retraçant cette parenthèse « passionnante » (2). « J’ai adoré, je pourrais même y retourner… Mais dans d’autres conditions. »

L’Enseignement catholique aussi mise sur les reconversions

Également confronté à une pénurie de candidats, l’Enseignement catholique a lancé début avril une campagne de communication pour attirer de nouveaux publics vers le professorat.

Relayée sur le site www.jedeviensenseignant.fr., elle s’adresse aux étudiants mais aussi aux professionnels désireux d’opérer une reconversion, notamment parmi les parents d’élèves scolarisés du réseau.

Depuis des années, l’Enseignement catholique attire de nombreux professeurs en deuxième carrière, dont certains souhaitent vivre, comme contractuels, sans passer de concours, une expérience sur un laps de temps limité. « De quoi en tout cas apporter du sang neuf et faire évoluer la culture enseignante », souligne son secrétariat général.”

(1) Dernier paru : Tout l’or du monde, Éd. Bayard, 2021, 288 p., 18,90 €.

(2) Ils ont tué l’école, Éd. Le Seuil, 2019, 176 p., 17 €

Source : la-croix.com, “Reconversion : une deuxième vie comme professeur”, par Denis Peiron, publié le 18/4/21. https ://www.la-croix.com/Famille/Reconversion-deuxieme-vie-comme-professeur-2021-04-18-1201151493

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services