L'école en libertéMISE A JOUR – Polémique : à Pontivy, des parents d’élèves inquiets après l’éviction de la directrice d’école annoncée par texto

14 juin 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/06/pavel-anoshin-NSFWyj2XT90-unsplash-1280x853.jpg

Que se passe-t-il (vraiment) à l'école Notre-Dame-de-Joie à Pontivy, où la directrice vient d'être limogée - par texto ?

La republication de cet article du site actu.fr, consacré à la situation de l’école Notre-Dame-de-Joie à Pontivy, établissement qui risque de perdre sa directrice, a suscité de nombreuses réactions. Nous avons décidé, en conséquence, de relayer la pétition ci-après : 

https ://www.change.org/p/ogec-la-trinite-de-pontivy-sauvons-la-pédagogie-instaurée-dans-l-école-de-nos-enfants

 

“Des parents d’élèves de l’école Notre-Dame-de-Joie de Pontivy (Morbihan) sont sonnés par l’éviction de la directrice, en pleine crise sanitaire. Ils demandent sa réintégration.

Une nouvelle qu’ils ont appris par texto vendredi 30 mai 2020. Ils lui apportent son soutien et demandent son retour jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020, au minimum.

Directrice depuis 13 ans

“Nous avons appris par texto que la directrice de l’école était démise de ses fonctions par l’Ogec (organisme de gestion des trois écoles catholiques de Pontivy) dès le 2 juin 2020, au profit du directeur de l’école du Château, qui reprendra la gestion de l’école. Nous sommes stupéfaits !”

Anne-Laure Thomazic est directrice et enseignante de l’école Notre-Dame-de-Joie depuis 13 ans. Ces dernières années, l’école privée de la rue du Chêne, dans le quartier de Tréleau a décroché le label Etablissement international.

Une ouverture sur le monde qui se concrétise chaque année, sauf en juin 2020 en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19, avec l’accueil de jeunes joueurs étrangers du Tournoi international de Guerlédan. Un partenariat qui permet aux écoliers d’échanger avec des ados du monde entier, à travers le sport et grâce aux parents d’élèves, familles d’accueils de ces sportifs étrangers le temps du tournoi.

La directrice a mis en place de nombreux projets pédagogiques, notamment une filière Montessori lors de la rentrée de septembre 2019

« Le moment est très mal choisi »

Pour ces parents d’élèves, cette éviction arrive à un moment particulier : la crise sanitaire liée à la pandémie de coronavirus Covid-19.

“En cette période de crise sanitaire sans précédent, nous avons toujours pu compter sur le soutien de Mme Thomazic qui a su nous tenir régulièrement informés de la situation scolaire, mettre en place la continuité pédagogique puis établir le protocole sanitaire afin de permettre la reprise des élèves. Une telle mesure d’éviction expresse apparaît, dès lors, invraisemblable. Nos enfants doivent apprendre les gestes barrières et la distanciation sociale (tout ce qui va à l’encontre de ce que l’on enseigne dans les écoles primaires et la maternelle), la proximité relationnelle et les repères deviennent, plus que jamais, essentiels pour les enfants comme pour les parents. Le moment est très mal choisi, le virus n’est pas éteint, qu’en est-il du service rendu aux parents et aux enfants, s’il n’y a plus de directrice sur place ?”

Les parents d’élèves demandent son retour pour terminer l’année scolaire

Ces parents d’élèves demandent aux responsables de l’enseignement catholique (départemental, diocésain, président de l’Ogec) que la directrice de l’école Notre-Dame-de-Joie de Pontivy soit rétablie dans ses fonctions jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020, au minimum.

“Même si l’Ogec estimait devoir remplacer la directrice de notre école, elle pouvait patienter jusqu’au 31 août 2020 et nommer un remplaçant à la rentrée de septembre 2020, et non placer les parents et leur progéniture devant une telle situation. Pourquoi l’Ogec n’a-t-il pas pris le temps d’informer les parents d’élèves ? Par ailleurs, cette décision de la remplacer par le directeur du Château ne fait pas l’unanimité. Si les parents scolarisent leurs enfants à l’école Notre-Dame-de-Joie, c’est par choix !”

Ces parents d’élèves demandent aux responsables de l’enseignement catholique (départemental, diocésain, président de l’Ogec) que la directrice de l’école Notre-Dame-de-Joie de Pontivy soit rétablie dans ses fonctions jusqu’à la fin de l’année scolaire 2019-2020, au minimum.”


Source : actu.fr, “

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services