L'école en libertéPlabennec. L’école Diwan fait les frais de la crise sanitaire

1 juin 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/06/46315739425_d7fe3abb2f_b.jpg

L'école Diwan résiste à la crise ! Et c'est Julie Jézéquel, trésorière de l’association pour l’éducation populaire (AEP) qui en parle le mieux.

“Associative et gratuite, l’école Diwan dépend financièrement, en partie, de manifestations qui ont été annulées. Julie Jézéquel, trésorière de l’AEP, association gestionnaire, fait le bilan de cette crise.

Comment l’école est-elle impactée financièrement par l’épidémie ?

Dès le départ, nous avons émis le souhait de maintenir à 100 % le salaire de nos Asem (agents spécialisés des écoles maternelles), quelles qu’en soient les conséquences. Cela nous paraissait indispensable. Dans le même temps, toutes les actions d’Arzou Da Zont (association de soutien), prévues au printemps, ont été annulées. C’est une enveloppe de 6 000 € qui s’est envolée, presque du jour au lendemain. Et pendant ce temps-là, les charges continuaient de s’accumuler : le loyer, les charges sociales…

Quelles solutions avez-vous trouvées pour faire face ?

Le réseau Diwan s’est mis en ordre de bataille et a fait front. Entre écoles, nous nous sommes échangé des informations, astuces, réflexions, bons plans… À Plabennec, nous avons d’abord réalisé les demandes de subventions proposées par l’État : chômage partiel, fonds de solidarité… Et nous avons demandé à la mairie d’annuler les loyers de mars et avril, ce qu’elle nous a accordé et nous l’en remercions. Et puis, à la reprise (organisée en une semaine), il a fallu trouver des combines pour appliquer le protocole sanitaire. Nous nous sommes lancés, avec les parents, dans une grande chasse au trésor pour rassembler le matériel de prévention (masques, gel, virucide écologique…). Aujourd’hui, nous sommes en capacité d’accueillir tous les enfants, quatre jours par semaine.

Avez-vous des craintes pour l’avenir ?

Nous sommes dans le flou sur la reprise de l’événementiel. Pour l’instant, l’équipe d’Arzou est dans l’attente, mais cogite sur de nouvelles manières de récolter des fonds. Nous ne pouvons décemment pas tirer un trait sur 20 % de notre budget de fonctionnement. Ce qui est certain, c’est que la pérennité de l’école Diwan à Plabennec est assurée pour les années à venir. Le budget de l’école est très sain et les équipes précédentes ont parfaitement anticipé. Pour nous aider, nous invitons d’abord tout le monde à revenir sur nos prochains événements. Et dans le même temps, il est bon de rappeler que les dons représentent 12 à 15 % de notre budget de fonctionnement. Dans ce contexte, ils revêtent une importance toute particulière. Chacun peut donner, même quelques euros.

Pour faire un don : par voie postale, 25, rue de l’Aber, 29860 Plabennec. Les inscriptions des enfants pour septembre sont possibles au 02 98 37 64 05.”


Source : ouest-france.fr, “Plabennec. L’école Diwan fait les frais de la crise sanitaire”, publié le 1/6/20. https ://www.ouest-france.fr/bretagne/plabennec-29860/plabennec-l-ecole-diwan-fait-les-frais-de-la-crise-sanitaire-6853695 ?connection=true

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services