L'école en libertéOmbrée-d’Anjou. Interdire l’instruction en famille : l’incompréhension des parents (Ouest-France)

10 novembre 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/11/the-little-girl-4525312_1920-1280x819.jpg

Des familles qui pratiquent l'école à la maison sont dans l'incompréhension et la stupéfaction. Assez d'amalgames !

“Dans le cadre de la lutte contre les séparatismes, le Président de la République a annoncé que l’instruction à l’école serait obligatoire dès 3 ans à partir de la rentrée 2021. À Noëllet, deux familles montent au créneau pour défendre la liberté de choisir l’instruction en famille. Elles ont relayé leur inquiétude auprès du député Philippe Bolo.

L’instruction à l’école sera obligatoire pour tous les enfants, dès l’âge de 3 ans, à partir de la rentrée de septembre 2021. Il s’agit d’une des mesures du plan de lutte contre les séparatismes, annoncé le 3 octobre par le Président de la République. Dans ce cadre, l’instruction à domicile serait limitée à des raisons médicales.

Alors que ce mode d’éducation alternatif progresse, l’annonce d’Emmanuel Macron provoque une levée de boucliers en France. Les familles relaient leur incompréhension auprès des députés et sénateurs.

« Le grand public méconnaît l’instruction à la maison »

C’est le cas à Ombrée-d’Anjou, où deux mamans ont choisi l’instruction en famille (IEF). À Noëllet, Marie Corbet la pratique depuis quatre ans à ses fils de 7 et 10 ans. Pascaline Rifflart est éducatrice Montessori. Elle a cessé l’IEF l’année dernière pour travailler à l’école Montessori d’Angers. Elle est mère de deux enfants de huit ans et demi et quatre ans et demi scolarisés dans cette école.

Selon Marie Corbet, le grand public méconnaît l’instruction à la maison et pense que les enfants sont radicalisés. Pourtant, les enfants sont connus et suivis, par le maire et l’Inspection académique. On fait une déclaration dans les huit jours suivant la rentrée scolaire pour indiquer notre choix.

« On apprend partout ! »

Chaque famille organise l’instruction à sa façon. Certains parents fixent un cadre : apprentissages le matin et sorties l’après-midi, cours du CNED, école à l’extérieur… On devrait dire l’école hors de la maison, pas d’école tout le temps. On apprend partout ! Quand l’enfant a appris à apprendre, il sait aller chercher l’information dans les livres, auprès de quelqu’un, sur internet. Tous les parents le vivent quand ils ont leurs enfants à la maison ! précise Marie Corbet.

En IEF, on peut aller à fond dans quelque chose, l’enfant est capable d’absorber énormément, explique la maman. La méthode est basée sur la confiance en soi, l’autonomie et le savoir apprendre. Tout est possible !»,poursuit Marie Corbet. « Si mes enfants sont intéressés par quelque matière que soit, ils ont l’habitude d’apprendre sans avoir de jugement. Tout est source d’émerveillement et d’enthousiasme.

« Amalgame »

Cette école reflète un choix d’éducation. À travers sa mesure restrictive, la volonté gouvernementale est avant tout de cibler le séparatisme religieux. Nous ressentons une grande inquiétude et des interrogations sur l’amalgame qui est fait et sur la liberté d’instruction en France, exprime Pascaline Rifflart. Nous voulons montrer que nos enfants vont bien dans des familles qui vont bien, et qui sont contrôlées  ! Nous luttons contre la radicalisation en mettant en œuvre la bienveillance, le respect, la citoyenneté, la laïcité et la tolérance ».

Un appel au député

En Maine-et-Loire, 50 à 70 familles pratiquent l’instruction en famille et sont en contact par le biais d’une plateforme internet. Un argumentaire a été préparé pour sensibiliser les élus, notamment les parlementaires, à ce mode d’éducation alternatif. Marie Corbet et Pascaline Rifflart ont exposé au député Philippe Bolo leurs craintes de perdre la liberté du choix d’instruction. Ce qui me tient le plus à cœur, c’est cette liberté pédagogique qui est accordée en France, qui est signalée dans la loi. On veut nous retirer ce droit, on veut toucher à nos enfants déplore Pascaline Rifflart.

L’éducatrice Montessori s’étonne aussi que le Ministère de l’Éducation nationale fasse déjà référence à l’obligation d’instruction à l’école à partir de septembre 2021. Cela aura pour conséquence de strictement limiter l’instruction à domicile, notamment aux impératifs de santé stipule le vade-mecum. La loi n’est pas encore votée et c’est imprimé par le ministère. C’est inquiétant… formule Pascaline Rifflart.

« Le débat doit avoir lieu »

En visioconférence le 30 octobre avec les deux mères de famille, le député Philippe Bolo s’est engagé à écrire aux ministres de l’Éducation nationale et de l’Intérieur pour relayer l’inquiétude des parents. Il s’est montré rassurant sur la procédure : Elle doit passer par la loi. Préalablement, le débat parlementaire doit avoir lieu. Le sujet pourrait aussi être débattu lors du Grenelle de l’Éducation lancé le 22 octobre par Jean-Michel Blanquer, et ouvert jusqu’en février 2021.

Aménager plutôt qu’interdire

Le député d’Angers-Segré rappelle que l’objectif est d’éviter que des enfants soient éloignés ou exclus du système scolaire ». Plutôt que d’interdire tout, on peut faire des aménagements, suggère-t-il. L’élu avrillais dit comprendre le point de vue de familles engagées dans l’instruction en famille. C’est un droit. C’est une liberté qui est offerte. Certaines familles le font très bien. Pourquoi leur enlever ? »,interroge-t-il. On peut faire cohabiter plusieurs systèmes, ne pas leur ôter cette liberté en s’appuyant sur des dispositions légales qui permettent de cibler ceux qui ne le font pas correctement.”


Source : ouest-France.fr, “Ombrée-d’Anjou. Interdire l’instruction en famille : l’incompréhension des parents”, par Marie-Hélène Moron. https ://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/segre-en-anjou-bleu-49500/ombree-d-anjou-interdire-l-instruction-en-famille-l-incomprehension-des-parents-354c282a-2277-11eb-b29d-eff31953f1f4

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services