École en nature, école des territoires“Nanteuil-lès-Meaux : faute d’enseignants, la nouvelle école sonne creux”

7 mars 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/03/24242534357_8f2bc74ecf.jpg

"Le maire Régis Sarazin se désole devant les classes vides de l’école qu’il a fait construire pour accompagner la poussée démographique de sa commune."

“Après la préfecture et son « manque de souplesse » dans l’application de la loi SRU, c’est l’Education nationale qui suscite le courroux de Régis Sarazin (SE). Le maire de Nanteuil-lès-Meaux était au côté du député Jean-François Parigi (LR) et de parents d’élèves, le 28 février, pour réclamer l’arrivée d’un enseignant à l’élémentaire François-de-Tessan.

« La ville construit des logements, des écoles, souligne Régis Sarazin. On remplit notre part du contrat mais l’Etat ne joue pas le jeu. »

Dans la deuxième commune la plus peuplée du Pays de Meaux, les constructions de logements et d’infrastructures se multiplient ces dernières années. Il y a un peu plus d’un an était inaugurée l’école élémentaire François-de-Tessan pour répondre à l’augmentation du nombre d’élèves.

Entre la rentrée de septembre et aujourd’hui, le nombre d’écoliers à François-de-Tessan est passé de 179… à 207 ! « Nous avons pris l’équivalent d’une classe », constate Stéphanie Sanchez, présidente de l’association des parents d’élèves.

« Ce n’est pas faute d’avoir prévenu »

Entre-temps ? Rien, fustigent élus et parents. « Nous avons 32 élèves par classe et quatre classes vides, pourtant équipées de rétroprojecteurs », illustre Régis Sarazin en faisant visiter les lieux. Le maire assure avoir averti l’inspection académique de cette poussée démographique annoncée. « Ce n’est pas faute d’avoir prévenu », lâche-t-il, dépité.

Nanteuil-lès-Meaux, le 28 février. Dans la nouvelle école, quatre classes équipées de rétroprojecteurs restent inoccupées. LP/A.A.
Nanteuil-lès-Meaux, le 28 février. Dans la nouvelle école, quatre classes équipées de rétroprojecteurs restent inoccupées. LP/A.A.  

Malgré la mobilisation, l’arrivée d’un professeur durant ce dernier trimestre est compromise. « Il ne peut pas y avoir de mesure de carte scolaire en cours d’année », répond la direction des services départementaux de l’Éducation nationale.”


Source : leparisien.fr, “Nanteuil-lès-Meaux : faute d’enseignants, la nouvelle école sonne creux”, publié le 5/3/20 par Alexandre Arlot. http ://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/nanteuil-les-meaux-faute-d-enseignants-la-nouvelle-ecole-sonne-creux-05-03-2020-8273367.php

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services