ECOLE DANS LA NATURELot-et-Garonne : Les Loupiots, une école aux méthodes très éloignées de l’Éducation nationale – Sud Ouest

28 septembre 20220
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2022/02/deer-g9cd3180c8_1920-1280x851.png

Méthode Montessori, bilinguisme et même quelques heures dévolues à l'école dans la nature. Telles sont les pédagogies pratiquées dans cette petite école du Lot-et-Garonne, qui revendique une approche clairement éloignée de celle de l'éducation Nationale. Non sans succès.

“Les effectifs de l’école Montessori, et donc hors contrat, de Lougratte sont passés de quatre élèves à son ouverture en mars 2017 à 51 à la rentrée. Reportage entre récolte des pommes de terre et « ambiances »
La problématique de la surchauffe des cours d’école bitumées ne les a pas atteints. « Notre problème, c’est plus la boue quand il pleut beaucoup », sourit Audrey Meillan, co-directrice avec son époux Yann de l’école Montessori Les Loupiots, à Lougratte. La liste des fournitures scolaires atteste les dires de la jeune femme : une paire de bottes, un vêtement de pluie pour le haut et pour le bas.

Le reste est fourni par l’établissement qui détonne un peu dans le paysage éducatif lot-et-garonnais, hormis les chaussons à semelles molles pour la propreté et une ambiance sonore appréciable dans les salles de classe, un terme que personne n’emploie ici. On y parle d’ambiances. L’équivalent de devoirs, sur table ou à la maison, n’existe pas plus. « Les enfants ont plein de choses à apprendre avec leurs parents. Il faut laisser la place à l’interaction, à l’amusement », explique la co-directrice à l’heure du tour du propriétaire, une semaine après la rentrée.

Éducation permaculturelle

Le couple a acheté cette vaste demeure en septembre 2016. Inoccupée depuis six ans, cette ancienne maison de vacances située en retrait de la RN 21 est devenue école en mars 2017. Avec seulement quatre élèves. Ils sont désormais 51 dont cinq dans une partie « collège » ou plutôt « communauté adolescente. » Après avoir parcouru tout le Sud Ouest à la recherche du bien idéal pour mener leur projet à terme, le choix de la maison s’est imposé en raison de la grande parcelle de 1,3 hectare de terres qui l’entourait. Les enfants, depuis, disposent en tout de deux hectares pour s’épanouir.

En ce jeudi après-midi, récolte des pommes de terre et entretien des pieds de tomates sont au programme des 6-12 ans. Une leçon de vie qui, ici, a toute sa place. « La méthode Montessori est une éducation permaculturelle, explique Audrey Meillan. La permaculture ne se limite pas à la culture des sols. On observe l’environnement des enfants et on repère leurs besoins. Comme pour les plantes… » L’après-midi midi comporte toujours une activité extérieure, au jardin aux côtés des poules, ânes et chèvres ou dans les bois pour la « forest school » hebdomadaire.

460 euros par mois

Les plus petits, les 3-6 ans, ont pour leur part balayé les brindilles dans un coin de la propriété. Direction le tas de compost de leur potager puis la treille pour quelques grains de raisin bien mérités. « L’objectif à terme est de développer une vraie ferme en permaculture et d’atteindre l’autonomie énergétique », indique la jeune femme.

Elle a suivi une scolarité des plus classique, dans le public, en région parisienne. Son mari était dans l’enseignement privé catholique. Montessori est arrivé dans leur vie par hasard. « Un travail d’introspection, pour mesurer l’importance de ce que l’on vit enfant sur notre vie d’adulte nous a amenés à rechercher des alternatives. Montessori a été une révélation. Nous nous sommes rencontrés à notre formation de directeur… »

Le couple, depuis, applique « sans compromis » les principes de la pédagogie de l’italienne Maria Montessori. Avec un certain succès au regard de l’évolution des effectifs : « Les gens arrivent de partout, des environs mais aussi de grandes villes et de l’étranger. Ils nous trouvent car ils nous cherchent… » Le Covid a fait office d’accélérateur. Malgré des frais de scolarité [460 euros par mois pour le premier enfant, 225 à compter du second, NDLR] conséquents dans un département aussi pauvre.

Bilinguisme

Dans les « ambiances » où règne un calme impressionnant, la pratique des arts tient une grande place, comme l’apprentissage des bases du langage et des mathématiques. Sans manuels scolaires ni programme fourni par l’Éducation nationale. « Notre fonctionnement est tellement différent. C’est pour cela que nous sommes hors contrat [et donc sans aides, NDLR]. « Ici, les enfants vont à leur rythme, en utilisant un matériel d’apprentissage bien particulier. »

Les 3-6 ans doivent acquérir l’autonomie, physique et émotionnelle. Les 6-12 ans, la responsabilité de leur travail, de l’environnement, d’eux-mêmes et de leur groupe. Le bilinguisme, anglais, est la norme. Dans les 220 m² de la salle des 6-12 ans, l’accès au coin lecture est libre, juste encadré pour ceux qui y passent un peu trop de temps. Ici, trois enfants s’adonnent à un cours d’histoire, assis par terre avec leur éducateur devant une frise. Plus loin, en silence, un petit groupe peint et coud. Rien d’étonnant pour Audrey Meillan : « Les gens pensent que c’est le chaos car les enfants sont libres. Mais la liberté n’est possible que dans un cadre car c’est lui qui apporte la sécurité. »


Source : sudouest.fr, “Lot-et-Garonne : Les Loupiots, une école aux méthodes très éloignées de l’Éducation nationale”, publié par Julien Pellicier le 27/09/22. https://www.sudouest.fr/politique/education/lot-et-garonne-les-loupiots-une-ecole-aux-methodes-tres-eloignees-de-l-education-nationale-12278193.php

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services