L'école, aprèsL’interview de Tiphaine Auzière, présidente du Lycée Autrement

18 juin 20201
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/06/PHOTO-2020-06-17-17-28-03.jpg

Educ’France a interviewé Tiphaine Auzière, présidente du Lycée Autrement, et Christophe Cadet, directeur pédagogique de La Prépa Autrement, sur les établissements qu’ils ouvrent en septembre prochain en plein coeur de Paris. Un projet original, qui marie excellence académique et ouverture sociale.

D’où vient le projet de Lycée et de Prépa Autrement ? 

Tiphaine Auzière :  Le projet du Lycée Autrement est né d’une envie de donner les mêmes chances de réussite à tous les élèves, quel que soit leur lieu de vie, leur milieu social. L’association Le Lycée Autrement entend participer, à son échelle, à l’élaboration d’un nouveau modèle de lycée plus inclusif, qui permette l’épanouissement et l’engagement des lycéens.

Christophe Cadet : La Prépa Autrement a, pour sa part, le projet de bâtir un projet mené par des professeurs animés par la même envie de proposer à la fois un accompagnement d’excellence vers les concours et un cadre d’étude épanouissant pour les préparationnaires, afin de rompre avec l’ambiance peu épanouissante et parfois destructrice que l’on trouve trop souvent dans les classes préparatoires. Impulsé par un ancien directeur des prépas de Saint-Jean de Douai puis d’Intégrale, ce projet a réuni des professeurs qui ont enseigné dans les meilleures prépas de France, et des anciens élèves volontaires, afin de proposer un cadre de travail idéal pour ses futurs élèves.

Quel est le but du Lycée et de La Prépa Autrement ?  Pourquoi un lycée et une Prépa au même endroit ? 

Tiphaine Auzière : Nous souhaitons promouvoir un lycée alliant mixité sociale et excellence académique. Côté mixité sociale, nous appliquerons dans les lycées du réseau du Lycée Autrement des frais de scolarité indexés sur les revenus du foyer familial en finançant jusqu’à 95 % de la scolarité de certains de nos élèves, afin d’accueillir des jeunes de tous horizons sociaux. Les élèves du lycée seront accompagnés par une équipe de professionnels à leur écoute pour trouver leur orientation. Les élèves de La Prépa Autrement bénéficieront  de la chance d’intégrer une classe réduite, à taille humaine, dans laquelle l’élève sera suivi de près par ses professeurs, ce qui n’est malheureusement plus le cas dans certaines prépas où les élèves sont noyés dans la masse. Une politique sociale sera aussi déployée dans La Prépa Autrement, à travers l’accueil d’élèves titulaires de bourses d’études privées.

Christophe Cadet : La proximité spatiale entre le Lycée et la Prépa offrira un cadre stimulant aux lycéens, en leur permettant de côtoyer chaque jour des préparationnaires dont le travail et l’implication dans les études pourront leur servir de modèle. L’unité d’esprit est également pédagogique, car certains professeurs enseigneront dans les deux structures. Enfin, ces liens de proximité permettront aux lycéens d’envisager sereinement des études exigeantes en classes préparatoires, “démystifiées” par la proximité quotidienne. La Prépa Autrement s’engage à accueillir tout élève du Lycée Autrement qui le souhaite, dès lors qu’il aura suivi un parcours secondaire sérieux et assidu. Nous assurons ainsi à nos jeunes un débouché vers une filière supérieure d’élite.

Vous avez choisi la forme d’un établissement entièrement libre pour pouvoir innover et choisir des équipes professorales en harmonie avec le projet. Pouvez-vous nous préciser l’originalité pédagogique et éducative du Lycée et de La Prépa Autrement ?

Christophe Cadet : Pour nos préparationnaires, l’accent est mis sur l’accompagnement individuel tout au long de la scolarité. Des TDs de soutien ou d’approfondissement seront proposés aux élèves en fonction de leurs besoins spécifiques. Dans les matières à dissertation, des reprises de copies individualisées seront mises en place, pour que les élèves puissent prendre conscience de leurs capacités d’amélioration. Deux fois par semestre, tous les élèves et les parents qui le souhaitent seront reçus par le directeur pédagogique, afin de faire un bilan individuel de chaque préparationnaire. Exigence et bienveillance doivent être associées pour que les préparationnaires renforcent parallèlement leur confiance en eux et leur niveau académique.

Nous anticipons également la réforme de la filière EC, en proposant à tous nos élèves de première année de suivre au début de l’année tous les enseignements à option des futures ex-filières ECE et ECS. Tout élève de La Prépa Autrement pourra ainsi suivre conjointement un enseignement d’Histoire Géographie et Géopolitique et un enseignement d’Économie Sociologie- Histoire du monde contemporain, et ne se décider pour l’un ou l’autre de ces enseignements qu’à la Toussaint. Il en sera de même pour l’enseignement de mathématiques, où les élèves pourront suivre conjointement un enseignement « approfondi » jusque-là réservé aux étudiants de la filière ECS, et un enseignement moins poussé, qui était l’apanage des ECE issus de la filière ES. En pratique, cela signifie que quel que soit leur baccalauréat d’origine (S, E ou L), nos étudiants pourront passer le concours dans la filière qui leur convient le mieux.

Enfin, les préparationnaires profiteront également de cycles de conférences dédiés aux enjeux du monde contemporain, de séminaires d’art oratoire pour préparer leurs entretiens de personnalité et de stages de révisions au grand air… Tous ces « à-côtés » permettront d’assurer conjointement leur épanouissement et leur réussite aux concours.

Tiphaine Auzière :  Pour le lycée, notre ambition s’appuie sur 3 spécificités pédagogiques.

  • Un programme de lycée repensé intégralement et dispensé en 2 ans plutôt que 3. Les élèves qui parviennent à obtenir leur baccalauréat en 2 ans plutôt qu’en 3 peuvent alors :

  • soit commencer leurs études supérieures avec une année d’avance ;

  • soit consacrer cette année conquise à un projet humanitaire ou associatif, un séjour long à l’étranger, ou un projet personnel qui leur tient à cœur ;

  • soit préparer leur entrée dans les études supérieures, avec une année de « propédeutique » pour approfondir les disciplines utiles au parcours qu’ils souhaitent mener, tout en ayant le temps pour des séjours à l’étranger, stages en entreprise ou autres projets personnels.

  • Tous nos cours magistraux seront concentrés en matinée. Les après-midis seront consacrés à des séances de TDs méthodologiques, à des études surveillées ou dirigées, ou à la pratique du sport ou du théâtre. L’accent sera mis sur l’accompagnement méthodologique, pour permettre à chaque élève, à son rythme, d’acquérir une méthode de travail efficace.

  • Enfin, nous accordons une importance particulière aux « à-côtés » de l’enseignement académique, en proposant à nos élèves  des cycles de conférences sur les grands enjeux du monde contemporain, des séminaires d’art oratoire animés par des ténors du barreau, des stages pour « booster sa mémoire » ou accélérer sa vitesse de lecture. Autant d’enseignements alternatifs, qui contribueront à l’épanouissement, et à l’apprentissage ludique de nos jeunes.

Comment fonctionne la dimension sociale du projet, que vous mettez en avant, Tiphaine Auzière ? Retrouvera-t-on aussi une telle dimension dans La Prépa autrement ?

Tiphaine Auzière : Notre volonté est de faire cohabiter au sein du Lycée Autrement des populations qui, du fait de la carte scolaire, des stratégies d’évitement et des mécanismes de ségrégation scolaire ne se croisent plus dans le système scolaire traditionnel. L’objectif est ainsi d’atteindre d’ici 3 ans un taux de boursiers sur critères sociaux et académiques de 50 %, afin d’assurer une réelle mixité sociale et culturelle dans ce lycée innovant. Comme nous l’avons dit, nous souhaitons prendre en charge jusqu’à 95 % des frais de scolarité des élèves les plus défavorisés économiquement.

Christophe Cadet : En ce qui concerne la Prépa, nous avons radicalement fait le choix d’une Prépa sur mesure et à taille humaine, et nous nous engageons à étudier les demandes de bourse de tout étudiant méritant pour qui le coût de la scolarité serait un obstacle à sa capacité à suivre un cursus en classe préparatoire.

Vous évoquez une double implantation géographique. Comment cela fonctionnera-t-il en 2020-2021, puis les années suivantes, pour Le Lycée comme pour La Prépa Autrement ? Quels effectifs peuvent tenir dans les locaux parisiens ?

Tiphaine Auzière : Le jumelage Paris-Province est gagnant-gagnant, il a vocation à ouvrir les horizons de chacun. Les lycéens des lycées de Province pourront bénéficier de séjours à Paris pour profiter des animations culturelles, tandis que les parisiens apprécieront l’espace, la nature, pour assurer leurs révisions ou pratiquer un sport en parallèle de leurs études.

Christophe Cadet : Dès l’année prochaine, les lycéens et étudiants parisiens profiteront périodiquement de séjours en province pour réviser leurs « bacs blancs » ou leurs « concours blancs » au grand air. Ils profiteront des vertus d’un hébergement collectif, ne serait-ce que quelques semaines dans l’année, pour forger un esprit de solidarité propice à la réussite de tous.

Tiphaine Auzière : Notre objectif est d’essaimer en régions et d’ouvrir des Internats Autrement dans les territoires les plus marqués par les inégalités scolaires. Le premier de ces internats ouvrira à la rentrée 2021 dans le Pas-de-Calais, à Étaples. L’établissement parisien a vocation à devenir un vivier pour alimenter les futurs établissements en région. Tous nos établissements conserveront des effectifs réduits afin de préserver une taille humaine, qui permette de valoriser la proximité enseignants-élèves au cœur de notre projet pédagogique. Quant aux effectifs de nos locaux parisiens, notre souhait est d’y accueillir dès la première année une trentaine de lycéens, ainsi que 90 élèves de classes préparatoires.

Pouvez-vous en dire plus sur le corps professoral du Lycée et de La Prépa Autrement ?

Tiphaine Auzière : Le corps enseignant recruté par Christophe Cadet sera composé pour la plus grande partie de professeurs enseignant, ou ayant enseigné en classes préparatoires aux Grandes Ecoles. C’est cette même équipe qui a permis à Christophe Cadet d’amener les Prépas qu’il a dirigées aux premiers rangs des palmarès dédiés aux CPGE de France. Nos professeurs, choisis en raison de leur expérience des études supérieures sont bien placés pour rénover l’enseignement lycéen et préparer nos jeunes à « l’après-lycée », en leur donnant des perspectives de sens sur ce qu’ils font. L’alliance d’une équipe de professeurs expérimentés et de jeunes enseignants dynamiques permettra d’assurer à la fois la qualité pédagogique des enseignements, et l’intérêt des élèves pour les enseignements de leurs maîtres.

Quels effectifs visez-vous ? Quels développements ultérieurs ambitionnez-vous ?

Tiphaine Auzière : Dès la première année, nous souhaitons accueillir une trentaine de lycéens dans nos locaux parisiens, et notre ambition dans les 3 ans à venir est d’accueillir 300 élèves dans nos différents sites.

Christophe Cadet : Nous comptons également accueillir 90 préparationnaires dès la rentrée scolaire 2020, et en accueillir 200 d’ici 3 ans.

Votre association Lycée Autrement est d’intérêt général. Outre sa dimension sociale, vous allez ouvrir certaines activités éducatives à un public plus large que vos seuls élèves. Pouvez-vous en dire plus ?

Tiphaine Auzière : Nous allons proposer au cours du mois de juin des journées d’immersion au Lycée Autrement. Elles auront lieu le samedi après-midi, et les futurs lycéens d’Ile-de-France pourront ainsi découvrir notre équipe pédagogique, nos locaux, notre manière d’enseigner, et l’esprit maison qui caractérise la philosophie de notre projet. Également, comme nous l’avons mentionné, des conférences sur les grands enjeux du monde contemporains, des séminaires d’art oratoire animés par des ténors du barreau seront organisés tout au long de l’année afin d’attiser la curiosité de nos futurs élèves. Le Lycée Autrement sera un tiers-lieu d’échanges et de soutien à projets par les élèves au service de la communauté.

Pour en savoir plus : https ://www.le-lycee-autrement.com/ et https ://www.la-prepa-autrement.com/ ; tel Lycée : 06 24 18 80 52 ; mail : [email protected] ; [email protected] ; tel Prépa : 06 01 88 32 20

1 commentaire

  • SPACZYNSKI

    10 septembre 2020 à 14 h 58 min

    Quel challenge et en même temps quel beau projet conjugué sur 2 territoires
    Faire découvrir la Capitale et se mettre entre terre /mer avec des échanges waouh fallait oser
    Le bébé est déjà né à la Capitale le suivant à découvrir!!
    C’est une réelle chance pour tous ces lycéens j’espère qu’ils en prennent conscience
    A eux à prendre possession de leur avenir
    Bravo Chère Tiphaine
    Belle route pour l’Avenir 👏👏

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services