INSTRUCTION EN FAMILLE IEFLettre d’orthophonistes concernant l’article 18 de la loi visant à renforcer les valeurs républicaines

29 novembre 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/10/Amandine-mp3-image.jpg

Lettre ouverte de professionnels de la santé pour dénoncer la liberticide suppression de l'IEF, parue le 20 novembre et que nous republions ici.

La loi sur la laïcité sera présentée en conseil des ministres le 9 décembre prochain. Elle vise,  entre autres mesures, la suppression de l’Instruction en Famille. 

Cette liberté, très contrôlée, laissée aux parents d’appliquer leur droit et devoir d’éducation et d’instruction de leurs enfants, est fondamentale pour notre société : possibilité de déléguer cette  autorité, connaissance des difficultés et du développement propres à chaque enfant, réponse  adaptée aux situations particulières (maladie, troubles divers, itinérance, voyages, etc) … 

Cette démarche n’est, la plupart du temps, pas une opposition au corps enseignant ou à l école.  C’est un choix motivé des parents, qui s’appuient d’ailleurs parfois sur les conseils des  professionnels que nous sommes. Il n’est pas rare dans nos cabinets de croiser des patients en phobie scolaire ou grande détresse face au cadre que peut imposer l’école. Cadre dans lequel nombre d’enfants, nous le savons bien, selon leur fonctionnement, peuvent avoir du mal à  entrer. La diversité des profils des enfants et la formation des enseignants à l’inclusion très  sommaire sont des éléments à ne pas négliger… 

Une Instruction en Famille règlementée comme elle l’est aujourd’hui (déclaration en Mairie et  Académie tous les ans, inspection à caractère social par la mairie tous les deux ans, inspection poussée à domicile (le plus souvent) tous les ans … ), loin d’être un obstacle, est bien plutôt une alliée de choix pour les enseignants (car un grand nombre d’enfants ne sont en IEF que pour un  temps donné de leur scolarité) : enfants motivés, rassurés sur leurs propres capacités, ouverts,  le plus souvent sensibilisés aux problèmes de la société actuelle et conscients de leur rôle de futurs adultes et citoyens. 

Les graves problèmes qui agitent notre société ne viennent pas d’une pratique réglementée de  l’Instruction en Famille, comme vous le savez sans doute…

Supprimer davantage les droits et devoirs de la famille, le sens des responsabilités des parents et  des enfants, imposer à tous un modèle unique, des conditions de travail complexes dès le plus jeune âge, sans respect du cadre familial ou du rythme biologique et intellectuel des enfants, des journées lourdes et des activités extra-scolaires réduites, des relations sociales restreintes, ne concourra en aucun cas à reconstruire une société qui a déjà tant perdu de ses fondations. 

Ces familles instruisent leurs enfants, au prix souvent de sacrifices certains, en particulier  financiers, mais sont riches de cette relation de chaque jour avec leurs enfants qui grandissent.  

Nous avons donc décidé de vous écrire pour vous exposer notre point de vue en tant que  citoyens et professionnels. Sauvegarder cette richesse et cette force que représente la liberté constitutionnelle d’une Instruction en Famille sainement menée nous semble important.  

Cette lettre n’engage pas la profession entière mais l’ensemble des orthophonistes signataires  dont vous trouverez le nom ci-dessous. 

En vous remerciant de votre attention.

Orthophonistes signataires :  

Eléonore Bourgoin, Léa Helias, Marielle Bonnet, Agnès Boidé, Marine Bourmancé, Nelly Jeannin, Simon  Natacha, Émilie Pinsard, Catherine BLOT, Hélène Warusfel, Rita Louis-Marie, Anne Catherine Le Bail, Maria Marquer, Mathilde Sieurin, Chainot Benedicte, Cooreman Tessa, Mazé Sandrine, Royer Florence,  Chazalnoel Emilie, Krauffel Siegel Dorothée, Murmure Marie, Caillé Aline, Aiachi Lahlia, Zélé Charlotte Elise,  Fauvel Marie, Depinois Delphine, Monard Veronique, Barry Agnès , Marsili Eloise, Bernardi Emmanuelle,  Larzillere Aurélie, Clémence Findlay, Lapalue Sandie, Escribe Naïs, Thomas Stéphanie, Poulot Estelle,  Decoudin Hermelin Sophie, Tossec Hélèe, De Villedon Ségolène, Marquer Maria, Fanier Pauline, Caroff  Maëlle, Moreau Anne-Francoise, Roggeman Chevalier Clothilde, Pou Hamelin Élodie, Floch Gaëlle, Maud Varoqueaux, Laura Tuillet, Laurie Gaillard, Sarah Hervé , Ana Duteil, Laura Marie Domitille Dumortier  Servent, Marine Bailly, Émilie Baticle, Claire Belzacq, Émilie Bourquin, Alice Roux, Camille Bach, Céline Chao, Aurore Droneau, Audrey Decheix, Sébastien Augry, Laureen Machado, Nathalie Acquadro, Mahe Gwenaëlle, Saliou Axelle, Gobin Corinne, Alexandra Karell Orny, Emilie Le Gall, Lancelot Thyphaine, Duck Gladys, Esther Hilario. 

D’autres professionnels de santé ont tenu à signer notre lettre ouverte :

Alexia Tobelem, psychomotricienne  

Amandine Sorine, ergotherapeute  

Anne Sophie Duchene, infirmière  

Capucine Hamdi Bourgois, ergotherapeute  

Coralie Chiraux, auxiliaire de puériculture  

Guillaume Eichinger, médecin généraliste. 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services