L'école inclusive“L’ESAT de La Longueville, un lieu qui efface les différences et change les regards”

6 mars 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/03/human-child-girl-book-read-nature-out-interest.jpg

"La classe de CM2 de l’école Jacques-Prévert de La Longueville a rendu visite aux ouvriers en situation de handicap de leur village, travaillant à l’ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) des Ateliers du val de Sambre sous la direction de Patrick Bataille. Une rencontre riche en émotion."

“Il y a Chantal, 59 ans, qui vit avec sa nièce à Louvroil. Son handicap a été acquis dès l’âge de 10 ans et l’a « diminuée » pour le reste de sa vie. Pour venir au travail, elle utilise deux lignes de bus en parfaite autonomie. Roxane, 23 ans, vit avec sa mère à Aulnoye-Aymeries et utilise la navette Filobus qu’elle doit réserver par téléphone. Romain, lui, est délégué du personnel. Il a le même âge que Roxane, vit en couple dans un studio à Jeumont et se déplace avec une voiturette qu’il s’est achetée.

Les Ateliers du Val de Sambre accompagnent 356 ouvriers en situation de handicap.
Les Ateliers du Val de Sambre accompagnent 356 ouvriers en situation de handicap.

 

Et puis, il y a Almamy, l’homme au sourire éclatant. Malvoyant, il effectue un travail de grande précision, rien qu’au toucher. Tous sont actuellement accueillis à l’ESAT de La Longueville créé en 2013. Les Ateliers du val de Sambre accompagnent 356 ouvriers en situation de handicap. Le site de La Longueville est l’un des sept sites et accueille 52 personnes orientées par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées).

Travailler à son rythme

Le travail proposé est varié : conditionnement (pinceaux, ceintures de sécurité, étiquettes, rouleaux de peinture…), blanchisserie (repassage), cuisine, ménage et, les jours de beau temps, maraîchage. L’ESAT étant un milieu protégé, Chantal, Roxane et les autres ouvriers bénéficient de l’accompagnement d’une équipe pluridisciplinaire composée d’une référente médico-sociales de site, de moniteurs d’ateliers, psychologue, infirmières, assistantes sociales…

Chacun est acteur et auteur de son projet individualisé, l’équipe l’aide à la construire. Ceux qui savent compter vérifient si le nombre d’objets emballés est correct. D’autres ont des « outils » pour les aider, comme des supports en carton sur lesquels figurent le nombre d’objets. À la différence du milieu ordinaire, les ouvriers peuvent ici travailler chacun à leur rythme. Et perçoivent, pour une semaine de 35 heures, un salaire légèrement supérieur au SMIC. Autant d’histoires, touchantes et différentes, qui permettent de changer le regard sur le handicap. Et de bénéficier d’une formidable leçon de vie.”


Source : lavoixdunord.fr, “L’ESAT de La Longueville, un lieu qui efface les différences et change les regards”, publié le 3/3/20. https ://www.lavoixdunord.fr/719217/article/2020-03-03/l-esat-de-la-longueville-un-lieu-qui-efface-les-differences-et-change-les ?&pooolrelease

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services