L'école, aprèsLes étudiants de HEC veulent un patron « vert » pour leur école (Le Monde)

14 janvier 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/01/jungle-1807476_1920-1280x853.jpg

Le Développement durable, une revendication portée haut et fort par les étudiants de la prestigieuse Ecole des Hautes Etudes Commerciales.

“Dans une lettre ouverte, deux mille étudiants et anciens de HEC demandent que leur prochain directeur soit en phase avec leurs attentes en matière d’« engagement environnemental et écologique ».

« Apprendre à oser », annonce le slogan de l’Ecole des hautes études commerciales (HEC). « Aujourd’hui, à notre tour de vous demander d’oser », viennent de rétorquer des étudiants du campus de Jouy-en-Josas (Yvelines), dans une lettre ouverte signée par près de deux mille étudiants et anciens élèves. Ils demandent au conseil d’administration de HEC Paris, qui s’apprête à désigner un nouveau directeur général, de choisir un ou une candidate « qui saura répondre à [leurs] attentes en termes d’engagement environnemental et écologique ».

« Nos modes de vie bousculent les équilibres environnementaux et sociaux, montrant année après année des limites toujours plus évidentes. Ce formidable défi n’est pas une contrainte, mais bien une opportunité et une promesse d’avenir dans un monde post-Covid. HEC est présentée dans les classements comme la première école de commerce européenne. Elle a le devoir de se hisser à la hauteur de son rang en montrant l’exemple. »

La grande école de commerce est en quête d’un dirigeant depuis la démission surprise de Peter Todd, le 5 octobre 2020, pour raisons de santé. Cet universitaire canadien avait succédé en 2015 à Bernard Ramanantsoa, qui avait dirigé le prestigieux établissement pendant vingt ans. Ancien élève de l’ENS Cachan, docteur en sciences économiques, Eloïc Peyrache est, depuis, « dean » (doyen) par intérim de l’école, dont il était directeur délégué et directeur du programme grande école (PGE).

Les étudiants ne manquent pas d’idées concrètes

Les neuf étudiants qui ont lancé l’opération se veulent modestes. « Peut-être qu’on n’arrivera pas à influer sur le choix du futur directeur général, mais on espère influencer le candidat retenu sur le programme à mettre en œuvre à HEC », explique Emma Rouvière, étudiante en master et membre de l’association Esp’R HEC Paris, qui promeut l’écologie et l’économie sociale et solidaire.

Elle et ses camarades ont bien pris acte de la création par l’école de deux « académies » (ensemble de séminaires thématiques), l’une spécialisée dans l’économie circulaire, l’autre dans l’entreprenariat « à impact » (social et environnemental). Mais le temps leur semble venu que « l’écologie ne soit plus traitée comme une spécialité parmi d’autres, mais prise en compte dans le tronc commun des enseignements généraux », estime la jeune femme. Et d’idées concrètes, les étudiants ne manquent pas, depuis le manifeste pour un réveil écologique, lancé en 2018 par des élèves de quatre grandes écoles (Polytechnique, ENS, AgroParisTech et HEC) pour se mobiliser face à l’urgence climatique.

Leur initiative a séduit des anciens étudiants de renom ainsi que des personnalités médiatiques

Avec cette lettre ouverte, ces étudiants entendent donc « faire assez de bruit pour que le futur responsable soit prêt à [les] écouter, à prendre en compte [leurs] propositions, [leurs] idées concrètes ». Le bruit est allé au-delà de leurs espérances. Outre d’anciens étudiants de renom – comme Emmanuel Faber, le PDG de Danone, Bertrand Badré, ex-directeur général de la Banque mondiale, ou Noémie Flammarion, la directrice climat de Suez –, leur initiative a séduit des personnalités médiatiques, qui ont relayé l’appel sur les réseaux sociaux – Cyril Dion (l’un des trois garants de la convention citoyenne pour le climat), Gaël Giraud (directeur de recherche au CNRS et cosignataire de la tribune appelant au « débat public sur la menace de l’effondrement ») ou Jean-Marc Jancovici,membre du Haut Conseil pour le climat.

Plusieurs enseignants signataires

Plus important encore pour les étudiants : plusieurs enseignants de HEC Paris ont signé leur lettre, légitimant à leurs yeux leur démarche en faveur d’un travail de fond sur le repositionnement de l’école face aux défis mondiaux. Des appuis de poids, tels le responsable du master finance Olivier Bossard, le titulaire de la chaire Jean-Monnet en droit européen Alberto Alemanno ou l’experte en finances publiques Pascale Defline, membre du comité de la vie académique de HEC.

Les douze membres du comité constitué pour sélectionner le successeur de Peter Todd étant tenus au secret, « ils ne nous ont pas reçus, précise Emma Rouvière, et aucun n’a répondu à notre lettre, pourtant transmise à chacun d’entre eux par Jean-Paul Vermès [le président du conseil d’administration de HEC Paris], qui nous a répondu, lui… » Ce dernier a écrit aux étudiants que « le futur “dean” saura[it] prendre en considération [leur] requête », selon la porte-parole des étudiants mobilisés, bien décidée, avec ses camarades, à « ne pas laisser retomber le soufflé ».

La semaine dernière, les cinq candidats parvenus au bout de la procédure de recrutement – dont Eloïc Peyrache – ont été auditionnés par le comité de sélection, qui transmettra sa recommandation au conseil d’administration de l’école pour une nomination. Celle-ci devrait être annoncée « courant février », dit-on à Jouy-en-Josas.”


Source : lemonde.fr, “Les étudiants de HEC veulent un patron « vert » pour leur école”, publié le 14/1/21 par Pascal Galinier. https ://www.lemonde.fr/campus/article/2021/01/13/les-etudiants-d-hec-veulent-un-patron-vert-pour-leur-ecole_6066117_4401467.html#xtor=AL-32280270

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services