INFOS-ECOLES-COVID-19Les échos de la semaine à Reims : hommage, cloches et brevet (L’Union)

13 avril 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/04/29557731774_0895a52c6b.jpg

La vie à Reims : les spéculations vont bon train sur le brevet hors contrat. D'après le proviseur de l'école internationale Henri Farman, les élèves devraient passer en septembre. Aucune annonce officielle n'a été faite à ce stade : et elle se fait attendre.

“Sonner les cloches

Confinés avec papa et maman, au 2e étage d’un large boulevard rémois, deux petits garçons de 1 et 4 ans s’en donnent à cœur joie pour taper dans leurs mains à 20 heures tous les soirs en l’honneur du valeureux personnel soignant. Secouer tout ce qui résonne fait aussi l’affaire pour plus d’efficacité et quoi de mieux qu’une cloche en cette période pascale ? Le concert donné par ces souriants petits bonshommes fait chaud au cœur de la voisine d’en face, totalement confinée. Et pour partager ce moment de solidarité avec cette famille dont elle ignore le nom, elle a sorti un vieux souvenir savoyard particulièrement sonore. Un instant précieux.

Pas très clair pour le brevet

Si elle s’est bien adaptée au confinement en réussissant notamment à mettre en place rapidement des cours à distance pour ses collégiens, l’école privée hors contrat Farman se demande à quelle sauce ses troisièmes seront finalement mangés par rapport au brevet. « Contrairement à ceux des établissements publics et sous contrat, il semble que les enfants des établissements indépendants aient à passer un examen en septembre, et ne soient donc pas évalués sur la base du seul contrôle continu » croit savoir le directeur Yoann Dedion, mais sur cette question, ce n’est pas encore clair. » Espérons pour lui que la lumière viendra rapidement.

Et les charges fixes ?

Le président de la Capeb (syndicat des artisans du bâtiment) pour la Marne, Dominique Hautem, ne se paie pas de mots. Pour lui, la compensation prévue par l’État au titre du chômage partiel ne suffit pas : « Nous avons un coût horaire d’environ 45 euros, indique-t-il : 15 € de salaires, 15 € de charges salariales, et 15 € de charges fixes (pour payer assurances, véhicules, chauffage, etc). Ne sont pris en compte que les deux premiers postes pour l’indemnisation du chômage ; reste donc à notre charge 15 € par heure, soit 2 250 € par mois si l’on compte 150 heures de travail dans le mois. Comment les petites entreprises pourront-elles assumer ça sans activité ? Dans ces conditions, difficile d’être optimiste… »

Le Rotary actif

Plusieurs courageuses couturières se sont lancées dans la confection bénévole d’équipements de protection, surblouses ou masques, pour apporter leur pierre à la lutte contre la pandémie. « Il n’y a pas que la préfecture qui mobilise sur le sujet, dit Claire, une de ces pratiquantes de la machine, il y a aussi des systèmes privés qui se sont mis en place, à Reims avec le Rotary notamment. » Rendons donc justice à ce dernier, en le mentionnant comme l’avaient déjà fait vendredi nos collègues d’Épernay.

Des gendarmes au grand cœur

Belle surprise pour les personnels médicaux et soignants du CHU de Reims : ils ont reçu une flopée de pâtisseries de la part des gendarmes. Selon le mot déposé sur ces généreux gâteaux, ils ont été offerts par la section volley et le tir du Club sportif rémois de la gendarmerie, et par la pâtisserie Machinet, située à Ville-en-Tardenois. Destinés aux médecins, infirmiers, aides-soignants, agents hospitaliers et autres kinésithérapeutes, ces pâtisseries ont fait plus d’un heureux.

Hommage puissance 9 au médecin du Stade

Après la disparition tragique de Bernard Gonzalez, médecin du Stade de Reims, le club avait demandé à ses supporters de lui rendre hommage, vendredi, jour de ses obsèques, en accrochant à leurs fenêtres un fanion, un drapeau ou un maillot aux couleurs du club. Ce fut le cas dans de nombreuses rues, et notamment la rue des Murs, dans le centre. Des habitants qui le connaissaient bien ont ainsi décoré pas moins de neuf fenêtres pour dire un dernier adieu à leur médecin et ami.”


Source : lunion.fr, “Les échos de la semaine à Reims : hommage, cloches et brevet”, publié le 12/4/20. https ://www.lunion.fr/id144820/article/2020-04-12/les-echos-de-la-semaine-reims-hommage-cloches-et-brevet

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services