Éditos et analysesLe sport, passion française ?

21 février 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/02/nl8.png

4 ans. C’est le temps qui reste au compteur avant le coup d’envoi des Olympiades à Paris. Les Jeux sont morts, vive les Jeux ! Réinventés par Pierre de Coubertin, pédagogue et historien, les Jeux reviennent à leur alma mater. L’occasion, semble-t-il, de renouer avec le rêve du sport pour tous en commençant par l’école. Mais de quoi parle-t-on ?

On l’oublie souvent : Pierre de Coubertin a consacré une grande partie de sa vie à défendre une vision singulière du sport. Loin des lubies du sport égalitaire, chère aux communards et aux radicaux, le fondateur de La Revue athlétique militait pour « la liberté d’excès ». Cette dernière visait précisément le dépassement de soi par les élèves, au moyen de l’effort physique et de l’exigence morale. Voilà qui ne pouvait que déplaire aux promoteurs de la Ligue nationale de l’éducation physique, hostile par nature à la compétition donc à l’excellence individuelle. Au crépuscule du XIXe siècle, le sport renvoie donc aussi à l’idée qu’on se fait de l’école. Les partisans de l’instruction publique, laïque et obligatoire sont naturellement favorables à l’idée d’une éducation physique accessible au plus grand nombre. Destinée à former des combattants fidèles à leur pays et à ses valeurs universelles, elle souffrait un paradoxe majeur, du fait-même de sa « fibre égalitaire » (Paschal Grousset). En sport comme ailleurs, déjà, jouer signifiait jouer collectif. L’individualisme, voilà l’ennemi…

Au XIXe siècle, la France n’a pas encore fait sa révolution sportive. L’effort inédit d’introduction du sport dans la classe, nonobstant quelques originalités malheureuses, découle plus d’un sentiment d’urgence qu’elle ne repose sur une vision stratégique du rôle de l’activité physique et des enseignements pouvant en être tirés à l’école, et pour l’école.

Certains sports bénéficient d’une aura prestigieuse en France. Là où le Royaume-Uni a d’abord encouragé la pratique de l’activité physique, quelle qu’elle soit, la France se distingue d’abord d’un point de vue global par des sports de niche. Inscrite il y a dix ans au patrimoine immatériel de l’UNESCO, l’équitation de tradition française n’est toutefois pas facilement accessible au plus grand nombre. Venir à cheval à l’école n’est pas plus évident que de pratiquer le patinage artistique, ou encore la troisième mi-temps dans des classes où la cohésion entre élèves a tendance à s’affaiblir plutôt qu’à se renforcer au fil du temps… Soyons réalistes.

L’intérêt du sport à l’école réside sans doute d’abord dans ce qu’il dit aux élèves de notre patrimoine esthétique commun. On « fait du sport » en lisant Genevoix (Vaincre à Olympie) ou en admirant l’Invictus de Clint Eastwood… Le sport peut donc aider à vivre ensemble, à tout le moins à forger une identité commune au-delà du match. Savoir qui l’on est pour aller où on va, plus vite, plus haut, plus fort.

Enfin, le sport dans sa pratique pourrait, sinon devrait s’enraciner dans l’enseignement d’une histoire à la fois commune et profondément singulière. Car le miracle des Jeux tient précisément à sa faculté de placer sur un pied d’égalité l’universel et le particulier. La nation unique aux côtés des autres pays du monde.

Alors, sportivement nôtre ?

Axelle Girard

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services