L'ACTU DES REFORMESLE PSYCHODRAME DE LA SEMAINE (Politico, Pauline de Saint-Rémy)

30 avril 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/04/people-1594959_1920-1280x850.jpg

Extrait d'une lettre d'information, dont le morceau choisi concerne le Ministre de l'Education et la loi Molac sur les langues régionales...

“VOUS AVEZ PEUT-ÊTRE LOUPÉ l’affaire de la proposition de loi sur les langues régionales, cette semaine. Elle est pourtant croustillante à souhait et devrait encore faire couler de l’encre. Playbook vous propose donc une petite session de rattrapage.

Première surprise. Le 8 avril dernier, lors de de la niche parlementaire du groupe Libertés et territoires, une proposition de loi du député Paul Molac portant sur l’enseignement des langues régionales était adoptée avec 247 voix favorables, dont une partie issues de la majorité, contre l’avis du gouvernement.

Le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, était pourtant farouchement opposé à deux mesures contenues dans le texte. L’enseignement en immersion, d’abord, c’est-à-dire presque entièrement dans une langue régionale, autorisé dans les écoles publiques. Le forfait scolaire, ensuite, une obligation pour les mairies de contribuer aux frais d’éducation des enfants qui choisissent l’enseignement en immersion dans le privé lorsque la commune ne le propose pas.

Deuxième épisode le 22 avril. Ce jour-là, 61 députés déposent un recours devant le Conseil constitutionnel sur le forfait scolaire. La députée Aurore Bergé — qui n’est rien de moins que la fondatrice du fan-club de Jean-Michel Blanquer — s’est démenée pour rassembler les signatures (il en faut 60 au minimum). Sauf qu’au sein du groupe LREM, après coup, entre les membres du groupe tenus à l’écart qui découvrent l’initiative et les signataires qui apprennent que celle-ci ne relevait ni d’une décision du groupe ni d’une demande du ministre, contrairement à ce qu’ils pensaient, on grince sérieusement des dents. Au point que les messages énervés fusent sur les boucles Telegram. Le président du groupe Christophe Castaner tente un appel au calme : “Sachons ne pas nous diviser”.

Rebondissement le 26 avril, avec les révélations de la Lettre A : le recours des députés aurait été diligenté en coulisses par Jean-Michel Blanquer. Le document porte la signature d’une membre du cabinet du ministre. “Il a laissé ses traces de doigt sur le pot de confiture”, moquera un peu plus tard l’un de ses collègues de gouvernement.

Au moins trois députés, se sentant trahis, ont par la suite cherché à retirer leur signature. Michèle Peyron et Dominique Da Silva en sont, comme elles l’ont dit à Mediapart. La députée Monique Limon déclare même, lors de la réunion du bureau du groupe, lundi soir, ainsi que l’a rapporté par L’Opinion  : “Je ne me suis jamais sentie aussi mal dans le groupe depuis le début du quinquennat.”

Prédiction du même ministre cité plus haut sur Jean-Michel Blanquer, à qui une partie de la majorité reproche ses positions jugées trop rigides sur la laïcité : “Ça va se payer sur la loi séparatisme…” Ce texte-là, dont une partie des dispositions sur l’école sont défendues par Blanquer, pourrait en effet revenir en seconde lecture à l’Assemblée si députés et sénateurs ne tombent pas d’accord en commission mixte paritaire. L’article 21 sur l’instruction en famille est particulièrement discuté, jusqu’au sein de la majorité.

**Peter Liese et Ville Niinistö,  membres du Parlement européen, Diederik Samsom, chef de cabinet du vice- président exécutif de la Commission européenne Frans Timmermans et Ursula Woodburn de GLC Europe, participeront à l’événement virtuel de POLITICO : “Fit for 55 — How will the EU move towards climate neutrality ?” le 5 mai prochain à 13 heures. Ce premier événement de la série Energy Visions se focalisera sur le paquet d’« Ajustement à l’objectif 55 » et comment il peut permettre d’atteindre l’objectif ultime du pacte vert pour l’Europe : la neutralité climatique en 2050. Inscrivez-vous.**”


Source : politico.eu. https ://www.politico.eu/newsletter/playbook-paris/politico-playbook-paris-en-mai-circule-comme-il-te-plait-psychodrame-jacobin-le-en-meme-temps-de-schiappa/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services