LES CHEMINS DE LA PENSEELe Point – Molière, avant sa légende

12 janvier 20220
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2022/01/audience-gdb98aba95_1920-1280x960.jpg

Ne vivez pas sans Molière !

“Le premier secret de ce représentant de « l’esprit français », c’est sa vie. Dans « Molière. Les secrets d’un génie », « Le Point » lève le voile sur cette énigme.

Qui a hurlé : « Je suis perdu, je suis assassiné ; on m’a coupé la gorge : on m’a dérobé mon argent ! » Qui a susurré : « Pour être dévot, je n’en suis pas moins homme ! » Qui s’est interrogé : « Que diable allait-il faire dans cette galère ? » Qui a avoué : « Le petit chat est mort » ? Vous n’avez pas d’idée ? Relisez vite Molière. Dans l’ordre, Harpagon, dans L’Avare, Tartuffe, dans la pièce éponyme, Géronte, dans Les Fourberies de Scapin, et la charmante Agnès dans L’École des femmes. Mais lisez aussi Le Bourgeois gentilhomme pour le délire de M. Jourdain qui se rêve en Grand Mamamouchi.

Ne vivez pas sans Molière : il est drôle, tonique et profond. Depuis le XVIIe siècle, avec ou sans perruque, il nous enchante, et si l’on fête aujourd’hui le quatre centième anniversaire de sa naissance avec faste, en France comme à l’étranger, c’est qu’il est incontournable.

Fake news

D’où la publication par Le Point dans la collection Grandes biographies d’un Molière. Les secrets d’un génie. Car qui sait quel homme il a été ? Il n’a laissé aucun papier personnel. Sa vie est un mystère. La biographie que l’on apprend à l’école ? Un tissu de légendes. Molière n’a pas été un pauvre poète rebelle, harcelé par les méchants et trompé par sa femme, une jolie garce. Il n’est pas mort sur scène en jouant Le Malade imaginaire. Fadaises que cela, disait déjà Boileau, qui avait longtemps été son copain. Fake news, dirons-nous aujourd’hui.

La vérité ? Molière fut de son vivant une immense vedette, riche, adulé (et donc très critiqué), et un séducteur dont on ne sait rien de la vie matrimoniale, si ce n’est qu’il eut au moins quatre enfants de la belle Armande. Quant aux raisons de sa mort, entre la tuberculose qui détruit à petit feu et la fluxion de poitrine qui achève en quelques heures, les historiens débattent. Une chose est sûre : il savait et voulait plaire à Louis XIV, condition la meilleure pour réussir, mais ce bon courtisan, plus judoka que lutteur de sumo, savait aussi défendre ses valeurs : le refus de l’intolérance, le respect des femmes, le mépris des apparences, etc. Une chance pour lui ? On oubliera vite ses flatteries dégoulinantes en l’honneur du monarque pour ne retenir que son côté « rebelle ».

Contemporain

Mais comment le lire aujourd’hui ? Comme un contemporain, nous dit Denis Podalydès, de la Comédie française, qui joue actuellement la version 1664 du Tartuffe, reconstituée par Georges Forestier. Alceste, Orgon, Arnolphe, Tartuffe, mais aussi Agnès ou Célimène, seraient donc des gens comme nous ? Peut-on estimer, comme Jean de Kersvadoué, que les écologistes trop sûrs d’eux d’aujourd’hui sont les médecins de Molière d’hier ? Molière serait-il l’auteur d’aujourd’hui pour penser le féminisme, la crise migratoire, le réchauffement climatique ou les problèmes sociaux ?

« À chacun sa vérité » ? Aïe, ce n’est pas de Molière, c’est de Pirandello. Qu’importe, les vraies questions sont toujours les mêmes, universelles, intemporelles. D’où leur actualité, et celle de Molière. Cela justifiait bien une Grande biographie, non ?”


Source : lepoint.fr, “Molière, avant sa légende”, publié le 11.1.22, par Laurence Moreau. https://www.lepoint.fr/dossiers/hors-series/grandes-biographies/moliere/moliere-avant-sa-legende-11-01-2022-2459931_4459.php

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services