L'ECOLE INCLUSIVE ?Le HuffPost – J’ai enseigné en Angleterre dans une école inclusive. Vraiment

20 janvier 20220
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2022/01/action-gc007debbf_1920-1-1280x1023.jpg

Mère de 5 enfants, elle témoigne de son expérience de l'école inclusive en Grande Bretagne.

“”Ça n’a jamais posé problème à qui que ce soit, au contraire”, raconte cette maman de cinq enfants, ex-enseignante.

Quand on est arrivé en Angleterre, on a naturellement inscrit les enfants (nos deux aînés) à l’école primaire la plus proche. Bon, on s’était un peu renseigné avant quand même, elle était très bien notée. Par contre, on n’avait pas prêté plus attention que ça à la mention “with unit”. Cette école disposait donc d’une “unit” pour malentendants. On y est resté presque 10 ans, j’y ai enseigné le français, et on a presque tous pleuré quand on l’a quittée. Je crois qu’on peut dire que le fait que cette école soit inclusive ne nous a pas posé problème!

Les enfants malentendants suivaient la classe comme les autres, et avaient aussi des sessions adaptées à leurs besoins en “unit”, pour apprendre la langue des signes par exemple. Au fur et à mesure de la scolarité (de 4 à 11 ans), ils finissaient pour la plupart, par ne plus mettre les pieds dans l’unit, ils n’en avaient plus besoin. D’ailleurs, toute l’école connaissait le BSL, le British Sign Language, tous les élèves, malentendants ou non, tous les enseignants et personnels administratifs (je m’y suis mise aussi, pour les bases et j’ai tout oublié depuis à mon grand regret, même si le BSL n’est pas du tout le même que la langue des signes française).

Tous nos enfants l’ont donc appris, notre fille faisait même partie de la chorale en langue des signes. Ça n’a jamais posé problème à qui que ce soit, au contraire.

Les enseignants étaient équipés d’un capteur en sautoir sur la poitrine qui permettait aux élèves appareillés de suivre ce qu’ils disaient. Il y avait une assistante dédiée aux malentendants, en plus du teacher et du teaching assistantpar classe. Et elle passait souvent plus de temps à aider des enfants entendants qui n’arrivaient pas à suivre un exercice que les malentendants. Celle de réception (première année de primaire) s’est pratiquement dévouée à plein temps à l’intégration de notre petit complètement paumé, pendant les trois premiers mois, par gentillesse (et je lui en suis immensément reconnaissante), mais aussi parce que les petits malentendants de la classe se débrouillaient très bien sans elle!

Intégration maximum

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services