École, écransInterview d’Eric Zorgniotti, créateur de l’application Music Crab

9 février 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/02/ERIC-ZORGNIOTTI.jpeg

Eric Zorgniotti vit entre la France et les Etats-Unis. Violoncelliste, il a créé une application qui permet d'apprendre la musique en s'amusant. Eric est aussi acteur. Il travaille avec les plus grands et se met au service des tout petits. Son application est d'ores et déjà utilisée dans 200 pays du monde ! Démonstration d'une utilisation intelligente des écrans, au service de l'éducation.

1/ Votre application : pourquoi, dans quel but, quelles sont vos perspectives ?

Ayant enseigné comme professeur de solfège dans les conservatoires, j’ai été souvent heurté à cette question des élèves : “Monsieur, à quoi ça sert ? » Quel enseignant ne s’est jamais heurté à cette question, à ces doutes ? 

A l’ère du numérique, il m’a paru essentiel d’innover en termes de pédagogie pour donner du sens à l’apprentissage du solfège, pour permettre à chacun de progresser, quel que soit son niveau et ses capacités. C’est au bout d’un an d’enseignement du solfège, véritable laboratoire, que j’ai créé Music Crab, une application simple et ludique pour donner accès au langage universel de la musique à tous les enfants du monde et leurs parents.

2/ Est-ce-que l’enseignement du solfège dans le cadre de cours collectifs et hebdomadaires est dépassé ?

D’abord, je dirais que son enseignement est primordial puisqu’il s’agit de donner les bases de l’apprentissage de la musique, en l’occurence, apprendre à lire l’alphabet de la musique, à maîtriser la pulsation rythmique ou encore à entraîner son oreille interne. Le challenge à notre époque est de savoir comment se mettre les élèves dans la poche, comment parler de musique dans leur vie au quotidien et ainsi faire des liens avec la musique qu’ils écoutent. Considérer que la musique est une matière structurante et essentielle à leur développement. Ce qui m’est apparu comme une évidence, c’est qu’il fallait utiliser le numérique qu’ils connaissent si bien.

3/ Le sujet de l’éducation musicale a été saluée aux Grammy Awards, elle est utilisée et applaudie dans plusieurs pays du monde aujourd’hui. Faut-il réussir ailleurs pour réussir en France ?

Certains pays comme les USA, la Chine et la Scandinavie ont compris les bénéfices pour la société entière d’apprendre la musique dès le plus jeune âge à l’école. Ils considèrent à juste titre que c’est une matière comme une autre, un bagage supplémentaire, même si le sujet n’est pas de faire de tous les enfants des musiciens.

En effet je pense qu’il serait bon de s’inspirer de cette politique éducative et des progrès cognitifs possibles chez l’enfant grâce à la musique. Pour prendre exemple sur les USA, l’éducation musicale est devenue cause nationale et les moyens financiers injectés sont colossaux. C’est le bassin de l’innovation pédagogique, et ils ont 10 ans d’avance sur l’Europe ! A ce titre, réussir aux USA pour nous serait une façon de reconnaître notre travail pour pouvoir ensuite reproduire le concept pédagogique à l’échelle internationale. La France serait certainement rassurée et curieuse d’une telle réussite et enfin prête à s’approprier un tel projet…

4/ Faut-il encourager la pratique d’un instrument de musique chez les enfants ? Pourquoi ?

Moi-même violoncelliste interprète de formation, j’ai voulu m’affranchir du métier d’instrumentiste et avoir une vision plus globale de ce qu’apporte la musique. L’éducation musicale repose sur les principes d’écoute, de mémorisation sensorielle et de créativité. Pour moi, c’est bien plus important que le simple fait de jouer d’un instrument . 

5/ Vous savez que le numérique, « les écrans », pour employer la métonymie préférée des journalistes, sont la cible de nombreuses critiques dont certaines sont parfaitement justifiées à mon sens. Peut-on « apprivoiser » les écrans pour les utiliser à bon escient, pour paraphraser Serge Tisseron ?

 Le numérique est un outil fantastique… s’il est maitrisé. Priver son enfant du numérique de nos jours est criminel pour moi. Et ça n’a aucun sens. C’est l’outil de demain et un vecteur extraordinaire de progrès et d’égalité. C’est pour cela que j’ai choisi de développer une application mobile disponible partout pour tous. 

6/ Quelle a été l’influence de votre expérience personnelle et en particulier de votre rapport à la musique sur le développement de cette application ?

A travers la rencontre avec différents artistes de renoms (Céline Dion, Miazaki pour la musique de film ou encore les plus grands chefs d’orchestre ), j’ai identifié des points communs entre ces artistes et décelé les principes fondamentaux de l’excellence musicale. Il ne restait plus qu’à les traduire dans une pédagogie adaptée aux plus jeunes !

 7/ Dans le cadre de nos échanges, vous m’avez confié que le numérique pouvait constituer un levier efficace de lutte contre les inégalités. Parlez-vous aussi des inégalités scolaires ?

Beaucoup de bénéfices de l’éducation musicale ont été démontrés au travers d’études américaines et anglaises. En partant du principe que tous les enfants ont droit à cet apprentissage, l’école peut répondre à ce droit fondamental très facilement grâce au numérique. Les parents étant tous actuellement équipés de smartphone ou de tablettes, on imagine le formidable relai au sein de la maison en famille…

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services