L'école en libertéIls font l’école à la maison (L’Express)

11 janvier 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/01/kids-470094_1920-1280x955.jpg

"Si la loi est adoptée, on passerait à une interdiction avec dérogation. Nous sommes des familles comme les autres." La colère des défenseurs de l'instruction ne faiblit pas. A juste titre !

“Près de 46 000 enfants suivent une instruction en famille. Pour eux, pas d’école ni d’horaires mais une liberté d’apprendre revendiquée par leurs parents.

“J’ai pris une décision, sans doute l’une des plus radicales depuis les lois de 1882 et celles assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969”, déclarait Emmanuel Macron le 2 octobre dernier en annonçant la suppression de l’école à domicile dès 3 ans. Un projet de “loi confortant les principes républicains” et visant à juguler certaines dérives séparatistes, qui a suscité un tollé auprès des Français assurant l’instruction de leurs enfants.

Surnommés les “non-sco”, 45 661 enfants (hors CNED réglementé) sont concernés depuis la rentrée 2020-21, soit 0,4 % du total des élèves français, selon le ministère de l’Education nationale. Ils étaient 19 008 à la rentrée 2018-19. Une hausse due à l’essor des pédagogies alternatives (Montessori, Freinet, Steiner, etc.), mais pas seulement. “Le phénomène pourrait particulièrement s’accentuer cette année : pour certaines familles, le confinement, loin d’être vécu comme un calvaire, a été une révélation”, souligne le pédopsychiatre Serge Hefez.

C’est le cas de Stéphane et Mariane Gentil, les parents de Romy, 7 ans : “Jusqu’en mars, la lecture ne l’intéressait pas, les maths non plus, ni les sciences ou les arts. Elle ne faisait pas un rejet, c’était juste un désintérêt profond et total. Pendant le confinement, nous avons ‘remastérisé’ ses devoirs sous forme de jeux : kits d’expérience, loisirs créatifs, logique… Et on s’est éclatés. Lors des grandes vacances, elle nous en demandait encore. Ça a été le déclic. En septembre, Romy n’est pas retournée à l’école.” Stéphane a adapté ses horaires de télétravail pour s’occuper de sa fille tous les matins. Mariane prend le relais le mercredi.

A chaque enfant, son modèle d’apprentissage

Les jumeaux de Christelle et Stéphane, eux, n’ont jamais mis un pied à l’école depuis leur adoption par le couple : “L’école française est trop universelle. Elle cherche à faire entrer les élèves dans des cases comme s’ils étaient interchangeables”, justifie la maman qui pratique l’éducation démocratique, sans cours ni programme. Et pour la sociabilité ? Ses garçons sont inscrits à des activités sportives, appartiennent à un club de lecture et participent à des sorties et vacances pédagogiques.

Pas de leçon formelle non plus pour les trois enfants de 3, 9 et 10 ans de Livia, dans les Alpes. A 5 ans, son aîné à très haut potentiel, diagnostiqué à tort autiste Asperger, s’était vu conseiller une entrée en hôpital de jour. “On a déménagé à la campagne pour un environnement plus calme et on a commencé l’instruction en famille. Il a soufflé. Aujourd’hui, il est très social.” Depuis, les apprentissages se font au fil des lubies des jeunes élèves. Une feuille de ginkgo biloba trouvée en balade est prétexte à l’étude de l’allemand, de la géographie et de la Seconde Guerre mondiale. La maman pioche dans toutes les pédagogies : “Il y a autant de modèles d’instruction que d’enfants. Je vois bien les différences entre les miens. Ils ont des profils d’apprentissage différents et cela nécessite une pédagogie différenciée. Je les vois s’épanouir. Et moi aussi !”

Prof à la maison également, Kathy, maman de deux enfants de 10 et 12 ans, a ajouté la casquette de lobbyiste à son panel : “Pour le moment, l’instruction en famille est une liberté contrôlée [NDLR : des contrôles sont organisés tous les deux ans par le maire et tous les ans par les inspecteurs de l’académie]. Si la loi est adoptée, on passerait à une interdiction avec dérogation. Nous sommes des familles comme les autres. Nous ne sommes pas coupés de la société. Juste un peu plus libres peut-être.” Une liberté à laquelle aucune de ces tribus n’est prête à renoncer.

Quatre outils pour l’instruction en famille

Le plus malin

Le magazine La Tribu des idées, destiné aux enfants de 4 à 8 ans et à leurs parents, a fait un tabac pendant le premier confinement. Recettes, tutoriels, bricolage, récup’, déco… tout est pensé pour occuper intelligemment petits et plus grands.

Le plus ludique

“Apprendre par le jeu”, c’est le mot d’ordre de la gamme Edu4bul d’Oxybul qui permet à l’enfant d’acquérir des connaissances et de développer son plaisir d’apprendre, soit des kits ludo-éducatifs (“Système solaire et planétarium”, “Fouille archéologique”, “Cristaux à faire pousser”, etc.)

Le plus tradi

Plébiscités dans la pédagogie Montessori, les puzzles permettent de développer la structuration dans l’espace, la concentration, la minutie. Le puzzle aimanté “Géant du monde” Janod est aussi prétexte à découvrir la géographie et enrichir le vocabulaire.

Le plus connecté

Utilisée dans nombre de salles de classe (moyenne et grande section principalement), les applis “J’écris”, “Dictées Montessori” et “Nombre Montessori” de L’Escapadou ont été créées par des orthophonistes pour apprivoiser de manière ludique l’écriture et les premiers nombres.”


Source : lexpress.fr, “Ils font l’école à la maison”, publié le 09/1/21 par Caroline Lumet. https ://www.lexpress.fr/education/ils-font-l-ecole-a-la-maison_2141979.html

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services