ECOLES LIBRES !ENTRETIEN. Projet de loi « séparatisme » : L’enseignement catholique est sceptique (Ouest France)

18 janvier 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/01/pair-2028068_1920-1280x853.jpg

Alors qu'a sonné l'heure de l'ouverture des débats sur le projet de loi renforçant les principes républicains, l'Enseignement catholique s'émeut de plusieurs dispositions, notamment celle qui prévoit l'autorisation de la liberté d'instruire ses enfants en famille.

“Le projet de loi « confortant les principes républicains » arrive à l’Assemblée. L’enseignement catholique se dit « sceptique ».

Le projet de loi « confortant les principes républicains », dit « loi contre les séparatismes » arrive, ce lundi 18 janvier, devant les députés en commission spéciale. Secrétaire général de l’enseignement catholique, Philippe Delorme juge le texte « trop répressif », à l’instar de la Défenseure des droits, Claire Hédon. Entretien.

Que pensez-vous du projet de loi « confortant les principes républicains » ?

Nous l’accueillons avec scepticisme et interrogation. Il y a une volonté de lutter contre celles et ceux qui voudraient s’éloigner des valeurs de la République, à laquelle nous ne pouvons que souscrire. Mais nous ne sommes pas convaincus par le texte. Comme la Défenseure des droits, nous le jugeons trop répressif. Sa tonalité ne va pas dans le sens d’une plus grande fraternité, qui conforterait les lois de la République.

Concernant l’enseignement, quelles sont vos craintes ?

Dès lors qu’on touche à certains principes, comme la liberté d’enseignement, cela a des répercussions. Soumettre l’instruction en famille à une autorisation préalable est une entrave à la liberté de choix. Une famille qui souhaite instruire un enfant à domicile pourrait tout à fait être inscrite en même temps dans un établissement de référence, qui exercerait un contrôle a posteriori. Cela conjuguerait la liberté des familles et le droit à l’éducation des enfants.

Avez-vous reçu des garanties concernant l’application de l’article 1 ?

Nous avons demandé que soit précisé le champ d’application de cet article qui porte sur l’extension des principes de neutralité de l’État et de laïcité aux organismes privés « concessionnaires, délégataires et prestataires ». La loi Debré de 1959 reconnaît en effet le projet éducatif spécifique des établissements privés sous contrat qui assurent une mission de service public. Le projet de loi dans sa forme actuelle ne remet pas en cause cet équilibre. Nous avons eu des garanties du ministre et du président de l’Assemblée nationale. Mais nous ne sommes pas à l’abri d’un amendement.”


Source : ouest-france.fr, “ENTRETIEN. Projet de loi « séparatisme » : L’enseignement catholique est sceptique”. Publié le 17/1/21 par Arnaud Bélier. https ://www.ouest-france.fr/education/enseignement/entretien-projet-de-loi-separatisme-l-enseignement-catholique-est-sceptique-7120976

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services