École en nature, école des territoiresDéconfinement : faire l’école dehors, une occasion “de renouer avec le monde réel”

3 mai 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/05/beautiful-day-at-the-beach-1280x854.jpg

Connaissez-vous l'école dehors ? Il s'agit d'une pédagogie innovante, expérimentée pour la première fois au siècle dernier, et qui présenterait de nombreux avantages dans l'optique du déconfinement.

“Conseillère pédagogique départementale en Deux-Sèvres, Crystèle Ferjou a signé deux tribunes militant pour la mise en place de l’école dehors après la fin du confinement et le retour des élèves en classe, le 12 mai prochain.

C’est l’une des pionnières françaises de l’école dehors. Conseillère pédagogique départementale en arts plastiques en Deux-Sèvres, Crystèle Ferjou défend cette pédagogique alternative qui s’appuie sur les ressources de notre environnement.

À l’approche du déconfinement et du retour en classe des élèves, elle est l’une des signataires de deux tribunes dans la presse : dans Le Monde, mardi 29 avril, et dans Mediapart, vendredi 1er mai. Aux côtés d’élus, de membres de la communauté éducative et de représentants d’associations, elle souhaite faire connaître davantage l’école dehors.

Pourquoi avoir signé ces deux tribunes ?

Crystèle Ferjou : “Je suis l’une des premières praticiennes en France de l’école dehors. C’est un peu naturellement que les initiateurs des deux tribunes (N.D.L.R. : Matthieu Chéreau et Moïna Fauchier-Delavigne, co-auteurs du livre L’Enfant dans la nature, pour Le Monde ; Stéphane Trifiletti, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, pour Mediapart) ont pris contact avec moi pour que je puisse les cosigner.”

L’école dehors a-t-elle davantage de sens après cette période de confinement ?

“De nombreux enfants sont confinés en appartement, sont sollicités pour continuer l’école à la maison, de manière virtuelle, et n’ont pas accès à l’extérieur. Avec le confinement, beaucoup de personnes ont pris conscience de l’importance du bien-être de la nature. Et à l’approche de la réouverture des écoles, on se dit que c’est l’occasion peut-être de renouer avec le monde réel, de requestionner les apprentissages et de pratiquer l’école dehors.”

C’est l’occasion de faire connaître une pédagogie plutôt méconnue…

“Cela reste une pédagogie innovante, mais encore peu connue en France. En même temps, nous avons un recul de plus de 60 ans, car les premières classes dehors se sont développées dans les pays nord-européens dans les années 50. Le Danemark est d’ailleurs l’un des premiers pays européens à avoir rouvert ses écoles avec de nombreux établissements préconisant la classe en extérieur par rapport au protocole sanitaire demandé.”

Justement, comment cela pourrait s’organiser en tenant compte des contraintes sanitaires ?

“Faire classe dehors libère certaines de ces contraintes. La distanciation sociale est facilitée à l’extérieur, car il y a plus d’espace et cela permet aux enfants d’être moins en contact des uns des autres. Faire classe dehors, c’est aussi s’appuyer sur un support pédagogique que sont des éléments naturels, la flore, la faune… D’autant que la nature est en perpétuels mouvements et renouvellements. C’est donc plus facile de susciter la curiosité et la motivation de l’enfant car il y a toujours quelque chose à observer, plus que dans une salle de classe.”

Un exemple ?

“Une collection de bâtons, qui aura servi à faire des mesures, un tri ou un classement par des élèves, on peut les réutiliser à chaque fois. Puisqu’en milieu naturel, nous avons un support pédagogique qui se renouvelle en permanence, notamment en période de printemps.”

Pensez-vous que des établissements scolaires sont prêts à franchir le pas, notamment en Deux-Sèvres ?

“En Deux-Sèvres, une cinquantaine de classes ont recours à l’école dehors, principalement en Gâtine, dans le Mellois et le Bocage bressuirais. Les collègues qui le pratiquaient déjà avant le confinement se projettent pour une ouverture de leur école et un accueil de leurs élèves, avec un temps de classe à l’extérieur. D’autres enseignants souhaitaient franchir le pas après les vacances de Pâques. Avec le déconfinement et la réouverture des écoles, ils prennent conscience qu’il y a des possibilités d’essayer des premières choses.”

“Une ouverture pour cette méthode”

Comme Crystèle Ferjou, Nicolas Gamache est l’un des signataires des tribunes souhaitant la mise en place de l’école dehors. “Avec cette période d’assouplissement de confinement, il y a une ouverture pour cette méthode”, explique le maire des Châteliers, une commune gâtinaise de 484 habitants qui accueille une quarantaine d’élèves dans son école. “Mais je ne m’immiscerai pas dans la pédagogie des enseignants, je ne leur dirai ce qu’ils doivent faire dans la commune. C’est de leur ressort.”
Après avoir échangé avec l’équipe pédagogique, celui qui est aussi conseiller régional s’apprête tout de même à poser un arrêté pour permettre aux élèves et professeurs d’occuper les terrains attenants à l’établissement. Une manière d’anticiper les modalités d’accueil des élèves, limités à quinze par classe à partir du mardi 12 mars. “Cela n’entraînera pas de perturbation en cas d’activités ni de propagation possible du virus par des gens extérieurs”, assure Nicolas Gamache.”


Source : lanouvellerepublique.fr, “Déconfinement : faire l’école dehors, une occasion “de renouer avec le monde réel””, publié le 3/5/20 par Edouard Daniel. https ://www.lanouvellerepublique.fr/niort/l-ecole-dehors-une-occasion-de-renouer-avec-le-monde-reel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services