FENETRES OUVERTESA Vicq, une école toute nouvelle pour apprendre autrement.

25 juin 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/06/DSC4795-1280x854.jpg

L'ouverture de l'école des Jeunes qui poussent et apprennent autrement est prévue pour septembre prochain à Vicq, dans les Yvelines. EducFrance a interviewé Nathalie Clément, qui est à l'origine du projet. Découvrez cette future école de l'intérieur et en avant première ! Au programme : sensibilisation au développement durable, pédagogie de projet et bilinguisme. Un projet passionnant ! Parlez-en !

Qu’est-ce qui vous a décidée à créer votre école ?

Mon projet d’école est né à la suite de deux expériences d’enseignement au Nigéria et aux Etats-Unis, qui m’ont fait prendre du recul par rapport aux conditions dans lesquelles j’exerçais auparavant, mais aussi par rapport à mes pratiques pédagogiques à savoir :

  • l’expérience d’une classe à petit effectif qui permet un enseignement personnalisé
  • la richesse de la co-éducation : il est important de tisser des liens avec les familles, de les convier en classe à participer et à animer des ateliers, à partager des lectures, des expériences de vie. C’est une façon d’avancer vers une école bienveillante. À Boston, il y avait la semaine internationale où l’on apprenait à se connaître. Les différentes cultures des familles étaient mises en valeur. C’était l’occasion de partager de la musique, des chansons mais aussi des recettes traditionnelles…
  • le positivisme enfin :  accepter les échecs ou les erreurs. L’essentiel étant de persévérer jusqu’à la réussite. Encourager les efforts au lieu de se contenter d’un « peut mieux faire ».

Parallèlement, j’ai eu une prise de conscience personnelle par rapport au monde dans lequel nous vivons. Ceci m’a amené à me demander comment je pouvais contribuer, à mon niveau, à avoir un impact significatif sur la planète pour la préserver. A travers cette école, nous ferons notre part pour sensibiliser les enfants à la préservation de l’environnement. Comprendre le monde dans lequel vit l’enfant est essentiel pour former les éco-citoyens de demain : heureux, créatifs, responsables et engagés.

 

Votre établissement sera fondé sur la pédagogie de projets. Mais n’est-il pas risqué de fonder la transmission des connaissances sur ce que les enfants veulent apprendre ? Sont-ils les mieux placés pour juger de ce dont ils ont besoin ?

L’école fonctionnera selon la pédagogie de projets. L’idée n’est pas de fonder la transmission des connaissances sur ce que les enfants veulent apprendre, mais de partir de l’observation du monde environnant la classe comme motivation, plutôt que de se baser sur un manuel. Savoir mesurer ce qui suscite l’intérêt des enfants est un puissant moteur d’apprentissage. Cependant, on ne posera pas la question ouverte « qu’est-ce qui vous intéresse ? » car cela n’amènerait que des réponses inutilisables en termes d’apprentissage. Ce type de pédagogie prend en compte ce qui vient de l’enfant. Il apprend par lui-même, mais pas uniquement. L’enseignant est là en tant que guide, en tant que garant de la transmission du socle commun des connaissances et de compétences.

 

Votre école sera située dans un environnement propice au contact avec la nature. Vous qui avez passé du temps à l’étranger, pouvez-vous nous dire ce que vous avez observé dans les pays où vous avez séjourné, du lien entre les élèves et la nature à l’extérieur de nos frontières ? Qu’apporte le voisinage de la nature à nos enfants ?

Au Nigéria, la classe commençait très tôt le matin et finissait à 13 heures afin que les enfants puissent profiter des après-midis pour faire des activités en plein air. Les plaisirs de la natation sont développés dès 3 ans. A Boston, les enfants sortent par n’importe quel temps ! Les hivers sont très rudes mais les enfants se moquent du temps qu’il fait dès lors qu’ils sont bien équipés. Ils ont le droit de se salir. Des bacs sensoriels sont mis à disposition en extérieur pour faire appel à tous les sens. Toutes les aires de jeux ne sont pas forcément sécurisées et donc les enfants sautent, courent et grimpent de manière progressive et ils apprennent à estimer les risques qu’ils prennent. Il y a souvent moins de risques de se blesser dans les écoles où les enfants sont au contact de la nature. Les enfants sont aussi plus apaisés, les relations entre pairs sont meilleures et leur capacité de concentration est plus forte.

 

L’école sera bilingue : vous semble-t-il important de créer les conditions du bilinguisme dès le plus jeune âge ? Où en est la France dans l’apprentissage des langues étrangères aux jeunes élèves par rapport à ses voisins ?

Les bénéfices du bilinguisme sont multiples. Cela favorise notamment l’ouverture d’esprit, la flexibilité du cerveau, la concentration et la socialisation. Dans les écoles françaises à l’étranger, les assistantes de classe sont bilingues. Les temps de regroupement en maternelle par exemple ont cours dans les deux langues. Il y a aussi des temps de décloisonnement pour réaliser des projets bilingues dans tous les domaines (activités physiques, artistiques, musicales et scientifiques…) En France, il y a une réelle volonté de faire de l’étude des langues une priorité même si nos voisins des pays nordiques sont réputés pour avoir un très bon niveau en langue étrangère, en particulier en anglais. Ces pays ont choisi de privilégier l’expression orale basée sur des méthodes ludiques. Et ils ont raison ! C’est en effet, à travers des activités du quotidien dans lesquelles les enfants ont du plaisir et du contact qu’ils vont apprendre spontanément. Dans un programme bilingue, la langue n’est pas considérée comme une matière en tant que telle, elle est intégrée dans le programme choisi. Nous n’enseignons donc plus une langue, nous enseignons dans cette langue et cela fait toute la différence !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services