L'école en liberté“À Saint-Vitte, une école « fondée sur le respect des enfants » envisagée pour la rentrée 2021”

8 mars 20200
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2020/03/girl-reading-book-literature-romantic-white.jpg

"Karine Bérard et Aurélie Berçon portent le projet d’une école indépendante privée, basée sur « le respect et le bien-être des enfants dans les apprentissages scolaires », à Saint-Vitte."

“La visite du Domaine de la réserve, avec découverte des animaux, jeudi, à Saint-Vitte, dans le cadre des ateliers co-organisés pendant les vacances avec la municipalité, a permis à Karine Bérard et Aurélie Berçon de se projeter en septembre 2021 ; rentrée lors de laquelle elles prévoient d’ouvrir une école privée indépendante dans la commune.

« Le contact régulier avec les animaux, qui apportent à la fois énergie et calme, est vraiment au cœur de notre projet d’une école fondée sur le respect et le bien-être des enfants dans les apprentissages scolaires », expliquent Karine Bérard, enseignante spécialisée formée aux méthodes dites actives, et Aurélie Berçon, animatrice nature formée à la médiation avec les animaux.

L’association support en cours de création

Les deux femmes travaillent sur Terre des apprentis sages, association dont elles espèrent déposer bientôt les statuts. « Dans un premier temps, l’idée sera d’œuvrer avec des activités sur le jardin pédagogique communal, indiquent-elles. Nous travaillons avec différents partenaires pour pouvoir présenter ensuite un dossier solide, tant sur le plan pédagogique, avec un programme respectueux du référentiel de l’Éducation nationale et adapté à chaque enfant, que financier, afin d’obtenir l’accord de la municipalité, de l’État et du rectorat. »

Karine Bérard et Aurélie Berçon, qui envisagent d’être accompagnées d’un(e) titulaire d’un CAP petite enfance et d’un bac pro accompagnement, soins et services à la personne (ASSP), imaginent accueillir surtout des écoliers de primaire, mais la porte de leur école serait ouverte, aussi, aux plus grands.

« Pédagogie coopérative et de projets »

« Certains enfants peuvent avoir besoin de préparer le brevet des collèges dans un autre cadre, souligne Karine Bérard. Il s’agit vraiment de prendre appui sur une pédagogie coopérative et de projets qui rende libre, autonome et heureux, de faire de chaque enfant un auteur. »

Karine Bérard estime pouvoir « aller loin » dans ce type d’enseignement, sur la forme, en incluant par exemple la préparation commune des repas à l’emploi du temps quotidien, et sur le fond, avec l’aide de partenaires tels Julien Huraud, du Domaine de la réserve. « Je soutiens le projet à 100 %, témoigne l’éleveur de chèvres. Au-delà de la mise en valeur du domaine, il est question de transmettre, pas le métier à proprement parler, mais l’éducation en général. La ferme peut fournir un support intéressant. »

« Proposer un autre cadre d’apprentissage »

À Saint-Vitte, où il n’y a plus d’école depuis 1974, Karine Bérard, originaire de l’Allier, a ainsi trouvé une terre sur laquelle semer les graines de ce projet dont elle rêve depuis dix ans. « Cela correspond parfaitement à la philosophie de vie du projet de permaculture que nous mettons en place pour donner aux gens le goût de rester et de revenir dans nos campagnes », apprécie Guy Berçon, le maire sortant, candidat à un nouveau mandat. « D’autres écoles comme celle en projet à Saint-Vitte fonctionnent ailleurs, par exemple à Saint-Pierre-de-Frugie, un village de Dordogne également en transition écologique, que nous avons visité avec quelques membres du conseil. Là-bas, il n’y avait plus d’école non plus, et quelqu’un comme Karine est venu en monter une, de type Montessori. Elle a commencé avec sept élèves et, aujourd’hui, ils refusent du monde. »

Alors que la municipalité de Saint-Vitte indique avoir déjà reçu des appels de familles intéressées par ce projet dont elles ont entendu parler, les deux initiatrices insistent sur le fait qu’il ne doit pas être vécu comme une menace pour les écoles des environs : « Le but est avant tout de proposer un autre cadre d’apprentissage aux enfants qui en ont besoin, pour toute leur scolarité ou sur une partie de leur parcours. »”

Marlène Lestang


Source : leberry.fr, “À Saint-Vitte, une école « fondée sur le respect des enfants » envisagée pour la rentrée 2021”, publié le 8/3/20 par Marlène Lestang. https ://www.leberry.fr/saint-vitte-18360/actualites/a-saint-vitte-une-ecole-fondee-sur-le-respect-des-enfants-envisagee-pour-la-rentree-2021_13759717/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués : *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services