ECOLE DU FUTUR🇨🇦 2021 : 7 enjeux à surveiller en éducation

19 janvier 20210
https://educfrance.org/wp-content/uploads/2021/01/steampunk-3903518_1920-1280x905.jpg

Québec : la Fédération des établissements d’enseignement privés décrit les grands enjeux éducatifs de 2021.

“Pour une troisième annĂ©e consĂ©cutive, la FĂ©dĂ©ration des Ă©tablissements d’enseignement privĂ©s (FEEP) s’est prĂŞtĂ©e Ă  l’exercice de dĂ©terminer sept enjeux Ă  surveiller en matière d’éducation. Les voici.

Se réinventer, faire preuve de créativité, voir la lumière au bout du tunnel, autant d’expressions que vous ne pouvez plus supporter? 🙂 Pour la troisième année consécutive, la Fédération des établissements d’enseignement privés (FEEP) s’est prêtée à l’exercice de déterminer sept enjeux en matière d’éducation à surveiller cette année. Cette réflexion pourrait servir de balises pour les mois à venir.

Voici donc 7 enjeux en Ă©ducation Ă  surveiller en 2021 :

1. Une crise riche en apprentissages pédagogiques

2. Le développement professionnel : faire mieux ce qu’on fait bien

3. La priorité aux élèves en difficulté

4. La mise en place du nouveau cycle préscolaire

5. La personnalisation des services de ressources humaines pour attirer et retenir le personnel en Ă©ducation

6. La santé mentale des jeunes avant et après la pandémie : l’école et les adultes comme facteurs de protection

7. S’attaquer aux biais implicites en milieu scolaire

Constats

Première constatation : la pandémie aura permis d’acquérir de nouveaux apprentissages pédagogiques. La FEEP souligne notamment que la situation scolaire liée à la COVID-19 aura fait en sorte de se recentrer sur le développement des compétences, tel que préconisé dans le Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ). De plus, il a fallu se questionner sur le rôle de l’évaluation auprès des élèves. Pourquoi et quoi évaluer? L’objectif étant bien plus d’évaluer pour apprendre et non apprendre pour évaluer. Enfin, les technologies auront été au cœur de l’enseignement à distance. L’innovation, qu’elle soit technologique ou pédagogique demeurera au centre de l’enseignement, même après la pandémie selon le document.

Pandémie ou pas, le développement professionnel doit demeurer un élément à privilégier qu’on soit enseignant, directeur ou conseiller pédagogique. Le développement professionnel est, non seulement primordial pour les différents acteurs du monde de l’enseignement en matière de croissance personnelle, mais il aura également un impact sur l’amélioration de l’apprentissage des élèves.

Depuis le début de l’année scolaire, les élèves ayant des difficultés particulières ont souvent été au centre des préoccupations. Comme les ressources n’ont pas toujours été au rendez-vous, la FEEP considère qu’il est prioritaire que les écoles identifient rapidement ceux et celles qui ont manqué de suivi régulier afin d’évaluer la situation.

Maternelle 4 ans

La mise en place d’un nouveau cycle préscolaire reste évidemment un enjeu de taille. Le déploiement de la maternelle 4 ans en pleine pandémie apportera des défis importants : faire en sorte que les enfants puissent socialiser malgré tout et veiller à des mécanismes d’intervention auprès des tout-petits montrant des signes de retard au niveau de leur développement cognitif. Car c’est d’ailleurs l’un des grands objectifs de ce nouveau cycle : s’assurer que tous les petits Québécois soient mieux outillés pour leur entrée au primaire.

Les enjeux proposés par la FEEP ne s’adressent pas exclusivement aux enseignants et enseignantes, mais également à l’ensemble du monde de l’éducation. Pour attirer et retenir le personnel en éducation, il importe, selon la Fédération, que les organisations scolaires tiennent compte des exigences de ceux et celles œuvrant dans le système éducatif. Proposer des horaires plus flexibles dans le but de concilier travail et famille, ou encore offrir des avantages sociaux orientés vers le bien-être des gens. Faire en sorte également qu’un poste proposé corresponde bien aux compétences de l’employé(e). Bref, la gestion des ressources humaines devra s’adapter au contexte actuel.

Santé mentale

Les indices de sentiment d’isolement, de démotivation, de manque de sommeil et d’irritabilité semblent être à la hausse selon des chiffres de l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESS). Selon la FEEP, l’école et les adultes sont des facteurs de protection. Ils devront faire preuve, entre autres, de sensibilité, de compassion, de souplesse, de créativité dans leurs interventions. Mais encore faut-il que ces adultes, eux aussi affectés par la pandémie, soient aidés en cas de détresse ou d’anxiété.

Voyez ou revoyez aussi les prĂ©visions pour 2019 et celles pour 2020.”


Source : ecolebranchee.com, “2021 : 7 enjeux Ă  surveiller en Ă©ducation”, par AndrĂ© Magny, publiĂ© le 18/1/21. https://ecolebranchee.com/2021-7-enjeux-a-surveiller-en-education/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos cookies ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services